Jean-Yves Perodou, responsable de Haute-Normandie – Filière Logistique

Haute-Normandie – Filière Logistique au service des professionnels

Depuis le 25 juin 2003, la Haute-Normandie compte une association professionnelle de plus. Présidée par Jacques Brifault ? Vice-président de la CCI de Rouen ? et dirigée par Jean-Yves Perodou, Haute-Normandie ? Filière Logistique a pour vocation de " participer au développement régional " avec pour c?ur de métier, la logistique.

Fortement impliquée en Haute-Normandie, la logistique constitue un enjeu économique majeur. Qu?elle soit essentiellement liée à l?activité portuaire et chimique en Seine-Maritime ou à l?industrie pharmaceutique dans le département de l?Eure, cette activité est omniprésente. Et l?échéance que représente Port 2000 n?est pas sans susciter de nombreuses interrogations.
Disposons-nous de superficies suffisantes, les zones logistiques doivent-elle s?étendre, dans quelles proportions ? Si développement il y a, sera-t-il maîtrisé ?

" Nous sommes avant tout un organisme de concertation ", explique Jean-Yves Perodou. " Notre vocation est d?agir aux côtés des professionnels de la logistique afin de promouvoir et valoriser leur filière ". Pour ce faire, plusieurs domaines d?action et de réflexion relèvent des prérogatives de cette jeune structure. Plusieurs axes ont ainsi été définis afin de préciser le rôle de Haute-Normandie ? Filière Logistique.

Parmi ceux-ci, réfléchir aux différents moyens de satisfaire une demande sans cesse grandissante. " L?une de nos mission est d?assurer, hors de nos frontières régionales, la promotion de notre territoire. Nous voulons démontrer à nos voisins français et européens que la Normandie est désormais une alternative fiable face aux ports du Nord de l?Europe ". Contrairement à certains pays, les routes de Haute-Normandie ne sont pas saturées et la région dispose de sursois d?une véritable offre multimodale (fer + fleuve). Quant à sa capacité foncière, elle s?avère " plus qu?honorable ". On l?aura compris, la logistique normande dispose de sérieux arguments.

Mais de tels atouts, conjugués à l?envie de chacun de faire pour le mieux (entrepreneurs, collectivités?), ne peuvent-ils contenir une part de risque ? Peut-on craindre un développement anarchique qui ne serait motivé que par des aspirations individuelles et non une réflexion collective ?

" Une autre de nos missions est de veiller à une parfaite coordination du développement de la filière ", s?empresse de préciser Jean-Yves Perodou. " Pour ce qui est des implantations, nous travaillons en étroite collaboration avec les Clubs Logistiques de la région, mais aussi les collectivités, afin d?harmoniser les réflexions et les souhaits de chacun ".

Alors bien évidemment, il n?appartient pas à Haute-Normandie ? Filière Logistique de décider de la configuration du territoire. Est-il préférable de disposer d?un territoire où les zones logistiques sont disséminées aux quatre coins des deux départements ou au contraire, la meilleure solution réside-t-elle dans l?implantation de deux à trois grosses zones qui joueront un rôle d?attraction envers les autres entreprises ? L?association ne saurait répondre seule à cette question. En revanche, il est de son ressort d?alimenter le débat grâce à une approche macro-économique du problème.
  • RRI 204

  • Les journées de l'international