La DREAL confirme le démontage de l’ex-raffinerie Petroplus

La déconstruction de l’ex-raffinerie Petroplus a débuté fin 2014, a confirmé lundi la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL). Le chantier de grande ampleur mobilise à lui seul plusieurs techniciens à l’année.  
 
« Il se développe dans de bonnes conditions », précise son directeur Patrick Berg qui se veut rassurant. Sur place, la société Valgo en charge du démantèlement « applique les dispositifs adaptés », affirme M. Berg. Il fait état de deux contrôles du chantier depuis le début de l’année.
 
L’affirmation contredit les alertes lancées la semaine dernière par la CGT qui évoquait un démontage sommaire «  à coup de pelleteuse » et avec du « personnel non équipé de masque ni tenue spécifique pour l’amiante ».
 
Le chantier qui se poursuit actuellement par le démontage des bacs de stockage en zone Est du site doit durer quatre années. Il y a un an, les groupes Bolloré, Valgo et Eiffage ont été retenus par le tribunal de commerce du Rouen  pour assurer la dépollution et la réindustrialisation du site de l'ancienne raffinerie.
 
Valgo, acquéreur du site de Petit-Couronne, assure la dépollution du site. Bolloré Energie prévoit d’y installer une activité de stockage et Eiffage Construction une plateforme logistique multimodale.
  • Appli NDK avril 2016
Source : ANI
AVERTISSEMENT © Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Agence Normande d'Information (ANI). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’ANI.



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK