Le député Christophe Bouillon (PS) est nommé président de l’ANDRA

Christophe Bouillon, député socialiste de la Seine-Maritime, vient d’âtre élu à l’unanimité, président du conseil d’administration de l’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs). Vice-Président de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale, il a été l’auteur en 2013, avec le député du Vaucluse Julien Aubert (LR) d’un rapport sur la gestion des déchets et matières radioactifs. Sa nomination pour 5 ans doit encore être confirmée par une publication au Journal officiel. Christophe Bouillon remplace François-Michel Gonot, ancien député (UMP) de l’Oise.
 

L’ANDRA est un établissement public (EPIC), indépendant, dont la mission est de collecter les déchets radioactifs de toute nature, qu’ils soient civils, industriels, médicaux. Les plus importants fournisseurs sont EDF, le CEA et AREVA. Parmi les chantiers sensibles, l’ANDRA est chargé de l’implantation d’un centre de stockage CIGEO (centre industriel de stockage géologique) pour les déchets à haute activité radioactive et de moyenne activité à vie longue, soit sur plusieurs centaines d’années.

 

« Ce sont des enjeux techniques complexes, sur le plan économique, sociétal et éthique », commente Christophe Bouillon qui sait que cette présidence va l’exposer, particulièrement aux anti-nucléaires. « Ma position, c’est que les déchets existent. Nous voulons mettre en œuvre la réversibilité de ces stockages qui nous permettra de récupérer les déchets et de revisiter les options prises aujourd’hui ». ainsi le site d’enfouissement de Bure dans la Meuse est l’objet de vives oppositions de militants anti nucléaires.


« C’est un exercice assez compliqué où on ne se fat pas que des amis, reconnaît Christophe Bouillon, qui retient la nécessité d’une implication plus forte des citoyens. Il souhaite la mise en place d’un comité d’éthique sur la gestion des déchets avec comme principe qu’il ne faut pas « renvoyer cela aux générations futures ».


L’ANDRA est dirigée par un directeur général. La mission de Christophe Bouillon qui n’est pas rémunérée est d’assurer la liaison avec les pouvoirs publics, le gouvernement, le Parlement, la société civile notamment les associations.

  • art'up2017
Source : ANI
AVERTISSEMENT © Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Agence Normande d'Information (ANI). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’ANI.



  • Harmonie mutuelle devis ligne
  • NM - pub NDK