A Caen, la commande publique se veut proche des entreprises locales

La ville de Caen ainsi que Caen la Mer, viennent d’engager avec différentes organisations professionnelles un « Small Business Act » afin de favoriser l’accès des PME et PMI régionales à leurs marchés publics.

Chaque année, sur le seul périmètre des travaux de voirie de la ville de Caen, pas moins de 2 137 dossiers d’intervention sont réalisés. Si ceux-ci ne sont pas de montant égaux, la ville elle-même investit annuellement entre 28 à 30 millions d’euros (179 millions sur 5 ans), donnant lieu à des marché publics. 
 
« Nous n’avons bien évidement pas le droit de favoriser l’accès à la commande publique à l’un plutôt qu’à l’autre. Néanmoins, la collectivité doit faciliter la vie des entreprises et c’est à nous de créer les conditions d’un environnement favorable pour que les PME et PMI puissent accéder à la commande publique… », explique Joël Bruneau, maire de Caen et président de Caen la Mer. Autour de lui, sont rassemblés les représentants des différentes fédérations et organisations consulaires* pour signer une convention allant dans ce sens.
 
Et c’est dans les locaux de l’entreprise CMEG (lire notre article du 22/09/2015) que cette signature a eu lieu. « Un choix qui n’est pas anodin », souligne l’élu. En effet, dans cette Scop régionale renommée de 200 salariés, ce ne sont pas moins de 6 personnes qui se consacrent à plein temps à la question des marchés publics. Une structuration que peu d’entreprises peuvent envisager. 
 
C’est donc en s’appuyant sur les fédérations professionnelles que mairie et agglo envisagent désormais de s’appuyer pour informer les entreprises sur les différents marchés publics émis par ces deux collectivités. « Nous réfléchissons également à un volet accompagnement qui permettrait de cadrer et structurer les réponses de PME et PMI », détaille Joël Bruneau. 
 
Pour élaborer ce document, plusieurs séances de travail auront été nécessaires entre les services de la ville de Caen, Caen la Mer et les différentes organisations professionnelles. Mais au final, les différents protagonistes sont parvenus à la rédaction d’une charte afin « d’améliorer le processus de la commande publique » qui repose sur cinq principes fondamentaux : 
 
  • Faciliter l’accès des TPE-PME à la commande publique,
  • Simplifier leurs démarches,
  • Améliorer les conditions d’exécution des marchés,
  • Mettre en avant l’achat « durable »,
  • Mesurer l’efficacité de la commande publique.
 
« Chaque année, un bilan sera réalisé en lien avec les partenaires afin de mesurer l’efficacité des mesures prises, d’ajuster si nécessaire les fiches actions et, le cas échéant, d’en créer de nouvelles », indiquent les services des deux collectivités.
 
 
*Fédération du bâtiment et des travaux publics du Calvados, Fédération régionale des travaux publics de Normandie, Conseil de l'Ordre des architectes, Chambre de commerce et d'industrie Caen-Normandie, Chambre d'agriculture du Calvados, Chambre de métiers et de l'artisanat interdépartementale Calvados-Orne et Chambre des géomètres-experts du Calvados
 
  • Business Story Exp-Cpt nov 2017
Source : Jacques-Olivier Gasly
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK