L’entreprise de composants électroniques IPDiA passe sous pavillon japonais

Le groupe japonais Murata (57.000 salariés) vient d’acquérir la pépite caennaise IPDiA (130 salariés) spécialisée dans la production de composants électronique à haute valeur ajoutée. Suite à cette acquisition, IPDiA sera intégrée à Murata et ses produits et solutions vont être inclus dans le portefeuille produits de Murata. Créée en 2009, IPDiA a réalisé un chiffre d’affaire de 18M€ en 2015. Ses circuits électroniques passifs intégrés sur silicium (IPD pour integrated passive devices) intègrent résistances, inductances ou condensateurs en 3D, et relèguent les transistors à la protohistoire de l’électronique. 
 
Les domaines d’applications couvrent le médical tout autant que les éclairages à LED ou l’automobile. IPDIA dispose de sa propre unité de production certifiée (salles blanches) d'une capacité de 100.000 tranches de 150 mm de diamètre par an. « Pendant 7 ans, nous avons travaillé intensément pour positionner et renforcer notre présence dans l’industrie électronique », explique dans un communiqué Franck Murray, président du directoire d’IPDiA. La technologie brevetée d’IPDiA a permis de considérer les composants passifs sur silicium comme une solution sans équivalent dans certains marchés où la haute performance et la miniaturisation sont requises. « Nous espérons bénéficier de l’expertise et de la force de vente mondialement reconnue de Murata pour développer davantage nos produits », ajoute Franck Murray. 
 
Pour Murata cette acquisition vient renforcer sa position dans les condensateurs à hautes performances. Créée en 1944, la tentaculaire entreprise Murata (105 filiales dans le monde) est basée au Japon. En Europe, elle possède des bureaux en Allemagne, Suisse, Italie, France, Espagne, Finlande et Hongrie, ainsi qu'aux Pays-Bas, et au Royaume-Uni.
 
 
  • RAN 2017
Source : ANI
AVERTISSEMENT © Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Agence Normande d'Information (ANI). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’ANI.



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK