Ligne Dieppe – Newhaven : léger recul en 2016

La ligne Dieppe – Newhaven opérée par LD Lines pour le compte du Département de la Seine-Maritime, a légèrement reculé en 2016 après une année 2015 exceptionnelle, où elle avait bénéficié d’un report des trafics du Pas-de-Calais altérés par le conflit de MyFerryLink (SCOP Seafrance).

 

A Dieppe même, le nombre de passagers transmanche a reculé de -3,2% (396.693) repassant sous la barre des 400.000 franchie en 2015, celui des voitures de tourisme baisse très légèrement (-0,7%, 134.112 unités). Les camions reculent plus nettement (-4%, 49.000 unités). En revanche, Dieppe continue de progresser pour le passage de remorques non accompagnées (+20%) avec 8.437 unités. En tonnage, la ligne Dieppe – Newhaven a perdu 5% de trafic (1,5 Mt).

 

Du côté des trafics conventionnels, le bassin de commerce a confirmé en 2016 sa spécialité dans le trafic des pales d’éoliennes. Il a plus que doublé (33.800 t au lieu de 14.800 t en 2015) nécessitant à lui seul 40 escales de cargos (30 en 2015). L’année passée a vu le retour des importations de graines de colza disparues en 2015 (26.649 t).

 

Le SMPD (Syndicat mixte du port de Dieppe) que préside Hervé Morin, président (UDI) de la Région Normandie, enregistre avec satisfaction cette progression qui a une incidence positive sur l’équilibre de l’établissement. Les prestations de grutage sur le port de commerce sont en hausse de 25% et ont été multipliées par 6 depuis la reprise du port par la Région en 2007. Le SMPD va acquérir une grue mobile de 120 tonnes et construire un bâtiment quai de Norvège « pour répondre aux demandes opérateurs maritimes et au développement des trafics », précise la direction.

 

La pêche a enregistré en 2016 un niveau de recettes supérieur de 11% (1,5 M€) en criée grâce à la coquille Saint-Jacques (+23%, avec 1.807 t) alors que le tonnage de poisson a diminué de 4,6% (852 tonnes). Les débuts de campagne de la coquille 2016-2017 (du 1er octobre à janvier) enregistre une forte hausse des apports par rapport à l’an passé pour la même période avec un prix moyen général qualifié  de « stable et correct » de 3,50 €/kg.

 

Lors de ses vœux au SMPD Hervé Morin qui préside également la structure “bas-normande“ Ports Normands Associés (Caen – Ouistreham et Cherbourg en Cotentin), a indiqué que chacune conservera « un mode de fonctionnement propre » alors que leur fusion avait un temps été un temps, évoquée. Les actions de coopération seront multipliées : groupements de commandes pour le dragage, l’informatique, promotion commune lors des salons, conseils réciproques d’ingénierie avec les bureaux d’études sur les grands projets.

  • Business Story Exp-Cpt nov 2017
Source : ANI
AVERTISSEMENT © Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Agence Normande d'Information (ANI). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’ANI.



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK