Eolien en mer : 550 nouveaux emplois à Cherbourg

Ce n’est plus un projet. LM Wind Power a confirmé jeudi 23 février sa volonté de fabriquer des pales pour éoliennes en mer à Cherbourg en Normandie. A la clé, l’embauche de quelque 550 personnes. Ce sera à Cherbourg. LM Wind Power a choisi la pointe de la Normandie pour implanter sa future usine de fabrication de pales pour éoliennes en mer.

La raison : « Les perspectives de développement offertes sur le marché européen. C’est une belle opportunité pour le groupe qui souhaite accroître ses parts de marché en Europe », confie Christopher Springham, vice-président en charge de la communication du groupe. Le bâtiment sera construit sur le site aménagé par Ports normands associés (PNA) à partir du mois de mars. Et « l’activité débutera en juin 2018 ». En fonction du carnet de commande du fabricant danois, le site pourra « employer jusqu’à 550 salariés».

Les collectivités ont déjà beaucoup investi pour séduire un opérateur. La réalisation d’un quai lourd et de terre-pleins dans le port de Cherbourg, pour un coût de 40 millions d’euros, a été financée par la Région Normandie (60 %) et le Département de la Manche (40 %). Les investissements ne s’arrêtent pas là.

En prévision, une extension du site de 39 hectares pour permettre l’assemblage des éoliennes. Ces nouveaux travaux sont évalués à 60 millions d’euros (10 venant de l’État dans le cadre du contrat de plan interrégional État-Région, 15 du FEDER et 35 de la région Normandie et du département de la Manche).

Sollicité pour réagir à cette annonce, Hervé Morin, président de la Région, n'a pu être joint. De son côté, l'opposition socialiste et radicale au conseil régional salue « une bonne nouvelle pour l’emploi et le développement durable du Cotentin, au-delà de la Normandie ».

Les élus rappellent « la mobilisation de tous les acteurs portuaires et industriels - Ports Normands Associés, OuestNormandie Energies Marines - qui, avec le soutien coordonné de la Région, du département de la Manche et de la communauté urbaine, ont permis l'aboutissement de ce projet."

Quant à Philippe Bas, président du Département de La Manche, il souhaite que les collectivités poursuivent "leur engagement collectif pour la réalisation de nos projets communs, en vue de la fabrication d'hydroliennes à Cherbourg et de la mise en place de la ferme d'hydroliennes du Raz Blanchard".
  • RAN 2017
Source : Filfax Normandie
AVERTISSEMENT © 2017 Filfax Normandie. Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Filfax Normandie. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de Filfax Normandie.



  • Bienvenue Ndie reseau 2017
  • NM - pub NDK