Les Normandes touchent 400€ par mois de moins que les Normands

En matière d'emploi, les inégalités entre hommes et femmes ont toujours lavie dure. A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l'Insee publie une enquête chiffrée sur la situation en Normandie.  

Sans surprise, elles s’avèrent toujours très marquées, comme ailleurs en France.
  • Les femmes moins souvent en emploi que les hommes

En Normandie, 60,3 % des femmes en âge de travailler sont en emploi, contre 67 % des hommes.  Même s’il s’est réduit depuis 2006, l’écart demeure important, et il est encore plus marqué dès que l’on s’éloigne des grandes villes.

En Normandie, 3 femmes sur 10 travaillent à temps partiel, en grande partie dans les services, contre à peine un homme sur 10.

Toujours au rayon des réjouissances, les salariées normandes obtiennent moins souvent un CDI, une mission d’intérim ou un contrat d’apprentissage que leurs homologues masculins.

Première région française pour la part des femmes cumulant plusieurs emplois.

Fin 2013, année du recensement sur lequel s’est basé l’Insee, la Normandie est en effet à la fois la région où - attention jargon - « le taux de multiactivité » chez les femmes est le plus élevé (13,1 %)et où celui des hommes est le plus faible (4,8 %).

En matière de diversité d’emplois occupés, pas de satisfecit non plus : les emplois des Normandes sont plus concentrés dans certaines familles de métiers que ceux des Normands, et ce malgré un léger mieux depuis 2006.

La ségrégation professionnelle, qui se mesure par la tendance pour les femmes et les hommes à exercer plusieurs métiers, s’avère particulièrement élevée en Normandie. C’est même la deuxième région en France à ce niveau, derrière la Bourgogne-Franche-Comté.

Dans le détail, cela signifie que près de 56 % des femmes devraient changer de famille de métiers pour obtenir une distribution égalitaire entre les sexes.

Les Normandes touchent en moyenne 5 200€ par an de moins que les hommes. Ce qui donne 400€ par mois de différence, soit près de 20%. Et plus les salaires sont élevés, plus l’écart entre les sexes augmente.

Selon l’Insee, la répartition femmes-hommes dans les secteurs d’activités explique un tiers des différences de salaire. Ce qui veut dire que les 2/3 restants ne trouvent pas d’explication logique...

Enfin bien qu’elles créent moins d’entreprises que les Normands (3 cheffes d'entreprises sur 10), la dynamique de création de sociétés est davantage favorable aux Normandes. Mais il y a un hic, puisque c’est souvent pour palier une difficulté d’accès au CDI...
  • CCI LINK HUB candidature juil
Source : Filfax Normandie
AVERTISSEMENT © 2017 Filfax Normandie. Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Filfax Normandie. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de Filfax Normandie.



  • Harmonie mutuelle devis ligne
  • NM - pub NDK