46 organisations professionnelles écrivent aux candidats

N'est-ce pas seulement une bouteille jetée à la mer ? 46 organisations professionnelles normandes, emmenées par le CESER (conseil économique, social et environnemental régional) ont écrit aux candidats à l'élection présidentielle. Une lettre, ou plus précisément un Pacte Normandie-Grand Paris-Vallée de Seine, pour leur rappeler tout l'enjeu de développer cette partie duterritoire français.

Leur ambition : "construire autour d'un large axe est-ouest structuré par la Seine, du Grand Paris au littoral normand, un territoire deprogrès et d'innovation s'appuyant surun corridor industrialo-portuaire aux portes du plus grand bassin de vie d'Europe". 

Beaucoup a été dit et écrit sur le sujet, "mais les actes ne sont pas à lahauteur des mots. La vallée dela Seine doit être une priorité nationale", répèteJean-Luc Léger, président du CESER de Normandie. Les acteurs économiques normands attendent maintenant del'État des enveloppes financières conséquentes. Les 239 millions d'euros inscrits dans le CPIER (contrat de plan interrégionales État-Régions) ne suffisent pas.

"Nous sommes loin des 2,2 milliards alloués pour la ligne Lyon-Turin etdu milliard pour le canal Seine-Nord-Europe. Nous n'avons pas réussi à nous faire entendre", constate leprésident. Le fluvial etle ferroviaire Sur la liste des priorités,il y a la zone portuaire avec la volonté d'une gouvernance unique et surtout de faire du Havre le port de Paris. Sans oublier les investissements : "Le Havre n'est pas suffisamment équipé et socialement stable. C'est essentiel pour Paris et la Normandie. Nous ne pouvons pas être en retard par rapport aux ports du nord de l'Europe. Quand un port du nord manoeuvre 100 unités.Le Havre en manoeuvre 20", remarque Gilles Sergent du Medef Normandie.

De ce débat découle celui sur le canal Seine-Nord-Europe, "une autoroute pour les ports du Nord de l'Europe. La Seine doit remplir cette fonction".Autres projets cruciaux, cette fois-ci ferroviaires : la ligne Serqueux-Gisors etaussi la nouvelle ligne Paris-Normandie pour le développement des transports des marchandises etdes voyages des particuliers. S'ajoutent l'entretien des écluses, le dragage dela Seine qui permettrait la navigation de bâtiments de50000 tonnes. 

Une lettre suffira-t-elle pour alerter les candidats à l'élection présidentielle ? "C'est un début. Nous avons réussi à rassembler les Normands. Il faudra maintenant interpeller nos homologues franciliens. Nous allons mener des initiatives communes cet automne", annonce Jean-Luc Léger. Il faudra très certainement plus d'un courrier pour se faire entendre. Certains projets del'axe Seine datent de plus de20 ans

  • Bienvenue Ndie reseau 2017

Source : Filfax Normandie
AVERTISSEMENT © 2017 Filfax Normandie. Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Filfax Normandie. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de Filfax Normandie.



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK