Giverny : 250 000€ pour sécuriser le 2ème site touristique de Normandie

La commune de l'Eure la plus célèbre au monde muscle sa sécurité. Jeudi dernier une Convention Locale de Coopération de Sécurité a été signée entre la commune, le Musée Des Impressionnismes de Giverny, la Fondation Monet, l'Etat et la Gendarmerie. D'importants travaux de sécurisation ont aussi été annoncés par le maire (chicanes, caméras de vidéo-protection). En tout, 250 000€ d'aménagements de sécurité qui bénéficieront de subventions de l'Etat mais aussi du Département de l'Eure.

Tout part d'un postulat simple : Giverny, sa renommée mondiale, ses 800 000 touristes annuels et sa clientèle internationale peut clairement être la cible potentielle d'une action terroriste. L'Etat, la mairie de Giverny, le musée des impressionnismes et la Fondation Claude Monet se sont donc engagés dans une démarche partenariale afin de formaliser les conditions de la coopération de sécurité à Giverny.
 
C'est jeudi dernier que Sébastien Lecornu, président du conseil d’administration du Musée Des Impressionnismes de Giverny, Thierry Coudert, préfet de l’Eure, Hugues Gall, président de la Fondation Claude Monet et membre de l'Institut,  Claude Landais, maire de Giverny et Emmanuel Valot, colonel commandant le groupement de gendarmerie de l’Eure ont officiellement signé une convention locale de coopération de sécurité.
 
  • 13 caméras et des chicanes sont prévues
 
Cette convention s'inscrit à la suite des attentats perpétrés depuis 2015 et la volonté du ministre de l’Intérieur de  renforcer les coopérations entre les acteurs publics et privés de la sécurité.
À quelques jours de l’ouverture de la saison 2017, cet outil renforcera la sécurisation du deuxième site touristique de Normandie mais d'importants travaux ont aussi été annoncés par le maire de Giverny, Claude Landais : "Des chicanes seront en place à partir de début avril et des plots seront installés en novembre car je ne veux pas faire des travaux de génie civil durant la saison. Pour la vidéo-protection, les dossiers sont prêts, 13 caméras sont prévues. La fondation Monet et les parkings sont déjà équipés, le Musée des Impressionnismes va l'être et les accès du village sont prévus. En mutualisant toutes ces couvertures vidéo, on aura une vue d'ensemble de la commune très importante."
 
  • Avec l'aide financière de l'Etat et du Département de l'Eure 
 
Pour effectuer ces travaux la commune de Giverny bénéficiera de l'aide du Fond Interministériel de Prévention de la Délinquance (FIPD) mais aussi du département comme l'a précisé, Sébastien Lecornu, Président du département de l'Eure : " Avec Nice, on a vu arriver un nouveau type d'attentat, sans  bombe ni kalachnikov mais avec un simple camion. Tout le monde voit comment est configurée la rue Claude Monet qui peut, certains week-ends, être fréquentée par 10 000 touristes. Ici, à l'évidence, l'installation de chicanes pérennes et de moyens de vidéo-protection sont nécessaires à la sécurité publique mais, ces travaux, les communes n'en ont pas toujours les moyens malgré l'aide du FIPD. C'est pourquoi, à la rentrée  2016, le conseil départemental de l'Eure a adopté, à l'unanimité, un plan d'aide aux communes qui veulent faire des aménagements de sécurité. Avec cette aide, le Département permet à des communes comme Giverny de boucler le financement de leurs aménagements de sécurité en prenant en charge 20% de la facture". 
 
Avec les subventions combinées de l'Etat et du Département, la commune de Giverny ne paiera finalement que 20% des 250 000€ de travaux nécessaires à sa sécurisation.
 
  • Business Story Exp-Cpt nov 2017
Source : Communiqué Département de l'Eure



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK