Calvados : un espace co-working au bord de la mer !

La station familiale balnéaire de Franceville-Merville vient de se doter d’un nouvel équipement structurant : un espace Co-working. Derrière ce projet, une initiative privée portée par Amélie Bihel…

Alors que la Normandie vient de connaître son plus beau week-end depuis le début de l’année 2017, nombre de ceux qui ont goûté aux joies du retour du dimanche soir sur l’A13 en rêvent : « Et si l’on restait une journée de plus en faisant du télétravail lundi » ? L’idée peut faire sourire. Et ce n’est pas sur ce business plan que le projet d’Amélie Bihel a vu le jour. Néanmoins, au vu de la localisation de l’espace co-working qu’elle vient de créer, on ne peut s’empêcher d’y penser (d’en rêver ?).
 
Déjà à la tête d’une entreprise de graphisme textile, Amélie Bihel vient d'ajouter une nouvelle corde à son arc : gérante d’un espace co-working. Celui-ci est situé sur la commune de Franceville-Merville (14), à deux brasses de Cabourg et de Ouistreham. « J’étais à la recherche d’un local car je voulais rester sur la commune et je ne voulais pas travailler chez moi ». Et quand Amélie Bihel ne trouve pas, elle crée. « J’ai eu une opportunité d’achat sur ce bâtiment, mais qui était trop grand pour moi. Et finalement, de discussion en discussion, j’ai identifié qu’il y avait un réel besoin pour des structures d’accueil nomade, y compris hors des grandes agglomérations », souligne la chef d’entreprise.
 
Deux ans plus tard et quelques travaux après, elle vient tout juste d’inaugurer ce nouvel espace doté de 5 pièces de superficie identique (25 m²) accessibles selon différentes modalités. « Nous disposons d’un endroit nomade composé d’un espace détente et d’une salle pouvant accueillir jusqu’à 8 postes de travail en simultané et de deux espaces en résidence avec une location au mois », détaille la gérante. Le dernier espace lui étant réservé pour son activité professionnelle initiale.
 
Pour concurrencer des espaces co-working proches, le centre-ville de Caen n’est qu’à 20 kilomètres, « Ting" Coworking » mise évidement sur des tarifs attractifs avec une offre commerciale qui débute à 5 € de l’heure TTC (avec une carte de membre annuel de 50 €), 180 € TTC par mois pour un abonnement en illimité ou encore 220 € par mois pour les espaces en résidence. Mais ce sur quoi sa fondatrice insiste avant tout, c’est sur la qualité de vie. Car aux heures de pointe, Caen n’échappe pas à la règle des grandes métropoles, le temps de trajet peut rapidement devenir problématique.
 
« Ici, vous êtes dans un petit village où il est possible de travailler au calme avec en prime la mer à moins de 5 minutes à pied ». Et avec l’arrivée des beaux jours, Amélie Bihel réfléchit très sérieusement à la mise en place d’une offre estivale. Même si l’espace sera de toute façon fermé le samedi et le dimanche, la gérante de « Ting" Coworking » estime qu’il y a de la place pour une offre « vendredi-lundi » qui permettrait de surcroît d’éviter les bouchons en sortie de Paris vers la province du vendredi soir et surtout celui des retours vers la capitale du dimanche soir…
 

https://www.ting-coworking.com/

  • RAN 2017
Source : Jacques-Olivier Gasly
AVERTISSEMENT © 2017 Filfax Normandie. Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Filfax Normandie. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de Filfax Normandie.



  • Bienvenue Ndie reseau 2017
  • NM - pub NDK