Acteur de la route

Fabricant pionnier de la sécurité routière, Tertu fait le tour du monde.

Pépite ornaise (Villedieu-lès-Bailleul) devenue célèbre pour ses glissières mixtes de retenue routière, premières à marier « les fonctionnalités d’un renfort acier dans un habillage bois », Tertu vient de fêter ses trente ans. Aussitôt sortie (1992), l’innovation a rapidement franchi les frontières, imposant la marque Tertu Équipements sur les cinq continents. La PME (36 personnes et « des embauches en cours ») rayonne aujourd’hui en France et dans près de 40 pays. Fournissant des clients poseurs, elle affiche quatre filiales (Chili, États-Unis, Chine, Brésil), fabrique en direct ou grâce à des accords de licence en Australie, Corée du Sud, Nouvelle-Zélande, cible la Russie et l’Asie centrale en 2017. Souvent copié sur son marché, l’équipementier reste leader référent mondial. « Avec une dizaine de glissières conformes à la norme européenne, nous offrons la gamme la plus large du monde, capables de retenir de la berline au bus ! » affirme le directeur général adjoint, Stéphane Charpy, bientôt le futur dirigeant puisque les fondateurs veulent passer la main.
 
Dès 1999, anticipant l’harmonisation réglementaire, Tertu a aménagé sa propre piste de crash-tests complétée d’une veille active, de manière à garantir des dispositifs certifiés CE ou pré-testés (« 85 simulations à ce jour »), sa maîtrise du process accélérant ses entrées à l’international. Toutefois, si les glissières couvrent encore 60 % du chiffre d’affaires, elles ne sont plus le seul axe R&D d’une marque « acteur de la route ». Développant des murs antibruit, des garde-corps piétons, des séparateurs de voie amovibles, l’entreprise met un point d’honneur à combiner performance sécurité,
nouvelles technologies et approche écologique. 
  • Glissières innovantes

Ses derniers projets en font la preuve : « Une glissière connectée pour alerter d’un accident en temps réel » ou « des glissières de protection dédiées aux ouvrages d’art ». Depuis dix ans aussi, elle est la distributrice française exclusive de grandes marques étrangères, l’une (Trinity, USA) spécialiste des atténuateurs de chocs et des origines de file, l’autre (Marcegaglia, Italie) produisant des glissières métalliques. Or depuis février , les origines de file sont obligatoires en France sur les glissières enterrées, représentant, dans le seul Calvados, plus de « 600 spots à mettre aux normes ». Parallèlement, Tertu vient de lancer une offre-conseil proposant de réaliser sur mesure « les passerelles en bois, les aménagements bois/métal sur site », capitalisant sur son cœur de métier.
 
Fondée par Jacques et Gwénaëlle de Maussion à Villedieu-lès-Bailleul, la PME familiale a toujours eu la vocation d’offrir l’alternative, originellement destinée à valoriser les bois d’éclaircies des forêts. Longtemps elle a fabriqué des clôtures en bois pour les haras alentour, avant d’imaginer ses glissières innovantes de sécurité routière.
 
  • RAN 2017
Source : Normandinamik



  • Bienvenue Ndie reseau 2017
  • NM - pub NDK