Les tops et les flops des TPE

Quels sont les secteurs qui ont connu les meilleures et moins bonnes performances en 2016 ?

La FCGA vient de livrer les résultats de son baromètre des « tops » et des  « flops » des TPE, d’après une enquête réalisée en partenariat avec Banque Populaire.
 
Sur les 12 secteurs professionnels passés au crible par les statisticiens de la FCGA, 7 enregistrent un chiffre d’affaires en progression ; entre + 0,1 % (Hôtellerie-restauration ou métiers de la santé) et + 1,5 % (Services), alors qu’ils enregistraient tous des moyennes annuelles négatives un an plus tôt. L’artisanat du bâtiment se redresse légèrement (- 2,1 % contre - 2,7 % en 2015). Hormis la maçonnerie (- 3,3 % contre -1,8 %) et la plomberie-chauffage-sanitaire (- 2,6 % contre - 1,5 %), toutes les professions du secteur améliorent relativement leurs chiffres d’affaires sans pour autant renouer avec une franche croissance ni afficher un seul taux positif… 
 
Le commerce de détail alimentaire reste, cette année encore, le secteur qui concentre le plus grand nombre de professions qui présentent un chiffre d’affaires positif. 6 sur 9 affichent un taux d’activité au-dessus de zéro. Mais, dans la moitié des cas, il s’agit en réalité d’activités en recul relatif : vins et spiritueux (+ 1,4 % contre + 2,8 %), fruits et légumes (+ 0,6 % contre + 2,5 %), poissonnerie-primeurs (+ 1,3 % après + 1,4 %). Seules la crémerie-fromagerie (+ 1,3 % contre + 0,4 %), la charcuterie (+ 0,7 % contre - 0,1 %) et la pâtisserie (+ 0,5 % contre 0,0 %) sont en réelle progression. La boulangerie-pâtisserie (- 0,5 % contre - 1,2 %) et l’alimentation générale (- 1,3 % après - 1,5 %) réduisent le volume de leurs pertes, tandis que la boucherie-charcuterie diminue légèrement ses recettes (- 1,5 % contre - 1,3 %). 
 
  • L'électroménager en forme
 
La meilleure progression (+ 5,8  %) est réalisée par les boutiques d’électroménager – tv – hifi.  C’est surtout le dynamisme du marché du petit électroménager (centrifugeuses, aspirateurs-balais, robots culinaires…) qui booste les ventes.  Viennent ensuite les commerces de cycles (+ 2,5 %) portés par le vélo électrique : 150 000 ont été venus l’an passé. 
 
Au chapitre de déconvenue, les agences immobilières sont à – 7,1 %, alors que 850 000 transactions ont été enregistrées en France. Faut-il y voir une montée en puissance des transactions directement effectuées entre particuliers ?  Les détaillants de chaussures, frappés par la concurrence d’autres acteurs (sites de vente en ligne, magasins d’enseignes, rayons chaussures des chaînes de prêt-à-porter, offre des magasins de sport… ) connaissent une baisse de -5,5 % et les studios photos sont en chute constante, cette fois de – 4, 7 %. La banalisation des smartphones équipés d’appareils photo de qualité combinés à des applications gratuites de traitement d’image et de partage instantané a porté un coup sévère à l’activité des studios traditionnels.
 
 
  • Ndie Qualite Tourisme (sable)
Source : Observatoire de la petite entreprise FCGA / Banque Populaire



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK