À la pointe de l’aviation

Plus de 100 ans d’existence pour Revima Group : l’aéronautique en Normandie et une histoire à succès.

Plusieurs pages de l’histoire de l’aviation se sont inscrites à Caudebec-en-Caux, au pied du Pont de Brotonne, et continuent à l’être. Entre Latham / Potez / Breguet de 1916 et le groupe Revima d’aujourd’hui, c’est la même passion qui vibre, celle du talent, de la créativité, de l’aventure. Le groupe est spécialisé dans deux activités de maintenance : les trains d’atterrissage (Revima) et les groupes auxiliaires de puissance (Revima APU, pour Auxiliary Power Unit)), ces moteurs qui  assurent l’alimentation électrique et la climatisation d’un avion au sol. Avec plus de 300 jambes de trains et 500 APU  qui passent chaque année entre les mains des 600 salariés, Revima Group est un interlocuteur privilégié des principales compagnies aériennes, grandes ou moins grandes. Il n’est que de contempler le mur où sont inscrits les noms des clients pour faire un véritable tour du monde de l’aviation et comprendre que l’export est dans les gènes de l’entreprise.
 
Pour se distinguer, Revima Group mise sur une gamme de produits très large, équilibrée entre les plus récents et les plus traditionnels, permettant d’offrir des solutions de maintenance exhaustives. Ainsi, pour les essais des APU après réparation, si un banc d’essai doté des dernières technologies a été installé en 2014, il reste toujours un banc plus ancien, pour que le panel soit complet.
 
  • Être visibles
Le mixe entre les évolutions du matériel et le savoir-faire des hommes est un des atouts du groupe. « Nous sommes animés d’une forte culture d’amélioration continue permettant de développer notre compétitivité », expliquent les dirigeants du groupe. La présence régulière des clients et des autorités aériennes pour des audits de qualité impose de suivre ce rythme. « Nous avons des relations solides avec les constructeurs d’APU, nous plaçant à la pointe des évolutions », poursuit-on en interne. Revima APU est ainsi le seul réparateur de l’APU de l’A380. Au niveau des trains d’atterrissage, on retrouve la même capacité à répondre aux exigences d’Airbus et de Boeing.
 
Malgré cela, Revima Group, comme d’autres entreprises du secteur, souffre parfois de difficultés de recrutement. « Il est important d’être visibles, de se faire connaître lors des forums de l’emploi, auprès des écoles, dans les médias… », soulignent les dirigeants. Ils ont deux écueils à éviter : la localisation géographique, qui peut rebuter certains candidats (un phénomène récurrent dans les bassins d’activités éloignés des grandes villes) et les manques sur les profils de techniciens parlant anglais, ce qui est indispensable dans le domaine aéronautique.
 

 

  • RAN 2017
Source : Normandinamik



  • Bienvenue Ndie reseau 2017
  • NM - pub NDK