Le lin autrement

Jeune pousse innovante en lin technique, Lineo investit au futur.

Dix ans passés, deux brevets à valeur ajoutée et un avenir naturellement gagnant sur les marchés de la mobilité, ceux de l’automobile, du ferroviaire, de l’éolien, de l’aéronautique ou encore du nautisme. Telle est Lineo, start-up du lin technique basée à Saint-Martin-du-Tilleul (3 personnes, bientôt 4) évoluant sur un créneau exclusif « les renforts innovants dédiés aux usages composites ». Car « la Normandie étant le meilleur pays du monde pour cultiver le lin », la jeune pousse de François Vanfleteren est l’héritière d’une tradition de liniculture, impulsée par le créateur et son père à travers la holding FIR (Flax Industries & Research), dont « l’objectif était de valoriser le lin autrement ». Sous-entendu, capitaliser sur les propriétés haut de gamme des fibres naturelles du lin, et proposer des solutions alternatives à la fibre de verre ou de carbone en intégrant des agrocomposites.
 

Ce fut d’abord  un cadre de vélo en carbone et fibres de lin amortissant les chocs, absorbant les vibrations, « booster de performances », développé avec un ancien champion du monde de cyclisme. La prouesse attira Décathlon, désireux d’en envisager des déclinaisons sport et loisirs. Ce fut Flaxpreg, une gamme en lin pré-imprégné de résine Epoxy, intégrée notamment dans les raquettes de tennis Décathlon, et un premier brevet Lineo mondial autour de « la technologie d’imprégnation du lin ».
 

Parallèlement, en 2009, l’équipementier Faurecia a sollicité la PME autour d’un défi plus pointu : imaginer un matériau biosourcé pour l’intérieur des voitures. Six ans plus tard, le travail en duo a débouché sur le voile FlaxTape unidirectionnel 100 % lin - le 2e brevet - soit un panneau en fibres de lin ultra-compétitif, associant écologie, solidité, design, confort thermique et acoustique, 100 % recyclable, accessible à toutes les industries. Chez Faurecia, FlaxTape va servir à fabriquer des planches de coffre amovibles « ultralégères (2,5 kg), capables de supporter des charges de 100 kg ». Et depuis six mois, un nouveau projet FlaxTape est en cours, mobilisant Lineo aux côtés d’Airbus sur la technologie de « placement de fibres automatisées ».

  • Usages à grande échelle

Signe que le champ des possibles est immense, il y a deux ans, la start-up a ouvert son capital à Cap Seine. « Notre cœur d’expertises, c’est la R&D », évoque le créateur, saluant l’assise financière fournie par la coopérative, et l’excellence des collaborations avec les équipes Faurecia : « Elles ont l’expérience process qui nous manque ». La priorité du jour est celle de planches de coffres en lin, qui équiperont un futur modèle Peugeot. Le contrat avec Faurecia a été conclu à la rentrée 2016. « Nous sommes en phase de pré-industrialisation à grande échelle », confirme François Vanfleteren. Lineo doit investir dans une ligne manufacturing sur mesure, afin d’effectuer ses premières livraisons au deuxième semestre 2018.

 

www.lineo.eu

  • Expert-Cpt juin 2017 pave mobile
Source : Normandinamik
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • CCI LINK HUB candidature juil
  • NM - pub NDK