Les bonnes bases ! Dans la vie et depuis Cherbourg…

Lancée il y a deux ans à Cherbourg, la marque « Les bonnes bases » propose aux amateurs de skate-board des planches uniques. Du made-in-France, mais pas que. Philosophie de vie avant tout, « Les bonnes bases » véhicule, depuis Cherbourg, une image à part de perfectionnisme et de rigueur professionnelle !

Si tous les chefs d’entreprise savaient combien il est difficile d’apprendre à faire du skate, nul doute qu’ils pourraient en faire un critère de recrutement redoutable…  Tel est en substance le postulat de départ de Stéphane Pouzenc. A la tête d’un cabinet de design graphique, passionné de skate, il imagine réaliser une exposition sur cet univers méconnu des non-initiés.  « Au fur et à mesure que venaient les idées et que nous énumérions les qualités d’un skateur, nous avons été marqués par la similitude avec les qualités essentielles liées au monde du travail », explique Stéphane Pouzenc.

 

De fait, aucun skateur n’est jamais parvenu à maîtriser sa planche de façon innée. « Gamelles » et « gadins » ont été son quotidien, écorchures et luxations (au mieux), des amies intimes. Et pourtant, à chaque fois, le skateur remonte sur sa planche. « … Et sans dire un seul mot, te mettre à rebâtir », aurait dit Kipling. « Si certains prennent cela pour de l’obstination, je préfère y voir de la persévérance », estime Stéphane Pouzenc. Une valeur qui ne correspond cependant pas à l’image que peuvent renvoyer les skateurs. « Si vous croisez un jeune avec son skate, c’est forcément un ado qui traîne… », déplore le graphiste, skateur et chef d’entreprise…  en âge d’avoir lui-même des ados à la maison !

 

Afin de préparer son exposition, Stéphane Pouzenc imagine installer des planches très graphiques, designées au sein de l’agence et exposées dans la vitrine de son cabinet, faisant la promotion de ces valeurs. « Très rapidement, les passants se sont arrêtés, pensant que les skates que nous avions imaginés pouvaient être utilisés et qu’ils étaient à vendre ». Un quiproquo qui va très rapidement se transformer en aventure. « Nous nous sommes dit qu’il y avait quelque chose à creuser ». Et c’est avec la rigueur du skateur que Stéphane Pouzenc et son équipe se mettent en quête de trouver un artisan qui en France soit capable de réaliser des planches de bois français moulées (les puristes ont recours à de l’érable canadien), chauffé et pressé à 180 bars.

 

A contrecourant de la production de masse, « Les bonnes bases » (marque spécifiquement créée pour ces skateboards cherbourgeois) propose désormais des séries « ultra » limitées, allant de 5 à 30 exemplaires maximum. « Chaque planche est terminée et assemblée sur place, et toutes ont été graphiquement pensées pour mettre en valeur une injonction qui caractérise son propriétaire : secoue-toi un peu ; silence ; pense à ton avenir »...

 

Aujourd’hui, « Les bonnes bases » se déclinent en huit modèles différents dont les prix peuvent varier de 250 à 410 euros. « Il s’agit d’un marché de niche et la production n’a pas vocation à dépasser les 200 exemplaires par an ». Une rareté qui contribue à en faire un objet d’exception qui porte désormais la démarche d’esthétisme normande hors de nos frontières : Allemagne, Royaume-Uni, Norvège, Suède, Israël, Brésil… 

 
 
http://www.lesbonnesbases.ch (avec un "ch" pour Cherbourg...)

 

  • Ndie Qualite Tourisme (sable)
Source : Jacques-Olivier Gasly
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK