Energie - RTE investit en Normandie pour 2 Mds €

Quatre grands projets d’un montant total de 2 milliards d’euros sont menés par RTE en Normandie, pour accompagner la transition énergétique

Une consommation en légère hausse de 1,2 % par rapport à 2015, et qui s’établit à 26,5 TWh, notamment en raison d’un hiver assez frais. Une production en baisse de 8,5 % (64,2 TWh) en raison des nombreuses opérations de maintenance dans les sites nucléaires. Un parc renouvelable qui augmente de 10,3 % pour  atteindre 926 MV, soit 7,1 % de la production régionale. Une consommation qui se répartit à 44,1 % des chez les particuliers et les TPE, 35,5 % des chez les PME/PMI et 13,4 % dans la grande industrie. Une région qui exporte 54 % de sa production électrique, principalement vers les régions voisines : tel est le portrait statistique de l’électricité en Normandie en 2016. 
 
 
Le slogan « Normandie, terre d’énergies » reste donc toujours d’actualité, et ce d’autant plus que RTE, le gestionnaire du réseau, va investir lourdement dans la région, appelée « à prendre une place essentielle dans la transition énergétique », comme l’estime Régis Boigegrain, délégué régional de RTE. L’opérateur a prévu de mobiliser 2 milliards d’euros entre 2017 et 2022, ce qui représente plus du quart de l’ensemble des investissements sur l’ensemble de la France. 
 
  • Mobiliser les PME
 
L’éolien offshore est bien évidemment l’une des raisons principales de cet engagement, avec les travaux de raccordement des parcs de Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Dieppe – Le Tréport. Deux autres gros projets transfrontaliers sont à l’agenda de RTE. L’interconnexion FAB, qui comprend la création d’une liaison de 220 km vers l’Angleterre, à partir d’Aurigny, devrait être mise en service en 2022. Elle pourrait également être utilisée quand les fermes hydroliennes du Raz Blanchard seront opérationnelles. Autre projet vers l’Angleterre, l’interconnexion IFA2, à partir du poste électrique de Tourbe situé au sud-est de Caen. « Ces programmes visent à accompagner le développement massif des parcs de productions renouvelables des deux côtés de la Manche et de piloter au mieux l’équilibre entre la consommation et la production », explique Régis Boigegrain. 
 
 
RTE est décidé à mobiliser le tissu industriel local pour accompagner ces grands travaux. «  Sur les 40 millions € investis l’an dernier dans nos 4 800 km de lignes et nos 133 postes électriques, 17,5 sont revenus à des entreprises locales », rappelle Régis Boigegrain. Pour anticiper les prochains chantiers, RTE a mis en place un partenariat avec la CCI Normandie, dans le cadre de la plateforme CCI Business EMR, qui permet de faire connaître aux entreprises les opportunités, et de leur permettre de faire connaitre leurs compétences auprès des grands donneurs. Des réunions, sous forme de speed-meeting, seront organisées le 8 juin puis au mois de septembre, pour favoriser les échanges et les prises de contact. 
 
  • Bienvenue Ndie reseau 2017
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK