Le comité de défense du triage de Sotteville-lès-Rouen s'opposera à « toute tentative de démantèlement »

Le Comité de défense du triage de Sotteville lès Rouen prend les devants et avertit par avance dans un communiqué qu’il s’opposera « par tous les moyens à toute tentative de démantèlement de quelque installation que ce soit sur le site ».

Pour expliquer cet avertissement, le comité fait référence à la déconstruction de voies ferrées menées sur le site de Villeneuve Saint-Georges dont elle « s’émeut vivement ». Se déclarant associé au comité de défense du triage de Villeneuve et aux organisations syndicales, il réclame « toutes les garanties nécessaires à une remise en état rapide des infrastructures concernées ».

« S’agissant du bien public, toute intention de modification matérielle des sites ferroviaires – doit faire l’objet- de déclarations préalables à la connaissance de tous et en particulier des syndicats, associations et collectifs qui luttent pour leur maintien et leur développement ».

Le comité rouennais insiste particulièrement sur le fait que « les interventions, même nécessaires, sur l’infrastructure ferroviaire publique, ne doivent en aucun cas (comme cela s’est malheureusement déjà produit) être réalisées au détriment du transport des voyageurs, pas plus qu’à celui du trafic fret SNCF.
  • RRI 204
Source : ANI
AVERTISSEMENT © Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’ANI. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’ANI.


  • Les journées de l'international