En Normandie, Dalkia rencontre les PME locales

A l’initiative de l’association Energies Normandie, une réunion d’information était organisée hier à Caen par Dalkia, afin de faire le point sur les opportunités de marchés des secteurs de la rénovation thermique et des réseaux de chaleur.

En préambule de cette réunion, Olivier Pascal prévient l’assistance. « Nous ne sommes pas un grand groupe qui vient ici distribuer des affaires aux entreprises ». Directeur commercial adjoint en charge de la Normandie, il est justement venu exposer la politique de son entreprise en la matière. 
 
« En Normandie, Dalkia est un PME de 350 personnes réparties sur 2 centres opérationnels et une dizaine de bureaux d’exploitation. Et nous fonctionnons comme une PME, c’est-à-dire que nous avons besoin de marchés pour vivre et pour les réaliser, nous avons besoins de « sachants » pour ce qui ne relève pas des aspects énergétiques purs », détaille le responsable.
 
Et ce que recherche avant tout la filiale du groupe EDF spécialisée dans les services énergétiques, c’est de disposer d’un réseau d’entreprises locales avec lesquelles le dialogue soit continu et non ponctuel. « Vous savez, lors d’un récent chantier avec un bailleur social, nous sommes intervenus à 26 entreprises », souligne Olivier Pascal. Présente hier matin, une entreprise spécialisée dans la conception et la réalisation de garde-corps correspondait exactement au public ciblé par Dalkia : « typiquement, pour nos chantiers, nous avons besoins de mettre nos collaborateurs en sécurité… ». 
 
Et si les particuliers sont bien évidemment concernés par ces aspects de rénovation énergétique et de réduction de la consommation énergétique des bâtiments, bailleurs sociaux et collectivités restent néanmoins les premiers acteurs de cette démarche. « En étant structurés localement, nous sommes en mesure d’offrir à ces acteurs la possibilité de retombées économiques locales importantes. Lorsqu’un conseil départemental se lance dans la rénovation énergétique d’un collège, son investissement va lui permettre d’économiser jusqu’à 30 % de sa facture énergétique. Et lorsque nous sommes dépositaires d’un tel marché et que nous travaillons avec des entreprises locales, ces investissements profitent à tous ». 
 
Si aucune somme n’est avancée sur le potentiel que peut représenter ce marché à l’échelle de la Normandie, Dalkia avance cependant quelques chiffres. Ainsi, lors d’une grosse opération réalisée par un bailleur social portant sur 14 000 logements (neuf + réhabilitation) en Normandie, le budget était de 50 millions d’euros par an !
 
Enfin, si l’on pense immédiatement en termes de marchés lorsque l’on évoque la rénovation énergétique ou les réseaux de chaleur des collectivités, il ne faut pas non plus oublier les aspects de commandes. Car chaque année, le volume des achats de Dalkia en Normandie varie entre 50 et 60 millions d’euros… « Sauf pour ce qui est de l’achat d’une chaufferie ou d’un moteur de cogénération, une grande partie de nos achats revient au local. 30 % au minimum, et ça, c’est du réel », assure Olivier Pascal.
 
Energies Normandie : http://www.energies-normandie.com
 
  • Business Story Exp-Cpt nov 2017

Source : J-O.G.
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK