L’entreprise TUBAO poursuit son développement et décroche une licence exclusive

Spécialisée dans les solutions de stockage de l’eau, l’entreprise normande TUBAO, installée à Saint-Saëns (76), vient d’inaugurer un tout nouveau bâtiment dédié à la fabrication d’un procédé en polyéthylène haute densité (PEHD), pour lequel elle a signé une exclusivité nationale pour 10 ans !

Initialement spécialisée dans la réalisation de structures en acier galvanisé pour la gestion des eaux (réseaux ou stockage des eaux de pluie), l’entreprise TUBAO vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc : le tube PEHD. « C’est une technologie qui est connue et maîtrisée depuis de longues années dans les pays scandinaves », explique François-Régis du Mesnil. Un procédé à très fort potentiel que le fondateur de l’entreprise entend bien faire sien et surtout faire connaître pour l’imposer comme « le produit de l’avenir » : le Weholite !
 
Car à la différence des tubes acier que fabrique et installe TUBAO depuis maintenant plus de 10 ans, le PEHD n’est pas limité en termes de contenu. « Le produit étant inerte, il est possible d’y stocker des produits chimiques particulièrement corrosifs, ce que nous ne pouvons pas faire avec l’acier. Vous pouvez également y stocker de l’eau potable ou installer les réservoirs en bord de mer sans que le sel n’altère le contenant ou le contenu », détaille le chef d’entreprise. 
 
Mais c’est bien la carte de la complémentarité qu’entend jouer la PME normande. Pas question en effet d’arrêter la production des tubes acier pour la remplacer par du polyéthylène. « Ce ne sont pas les mêmes marchés », souligne François-Régis du Mesnil.
 
Pour rendre cette nouvelle aventure possible, l’entreprise s’est lancée dans la construction d’un nouveau bâtiment de 3 500 m² et l’aménagement d’une nouvelle zone de stockage de 30 000 m², soit un investissement total de 6 millions d’euros, achat des machines et licence compris (BPI : 600 KE / Région : 260 KE).
 
Afin de répondre à toutes les demandes de ses clients, le polyéthylène est extrudé directement sur place, ce qui permet de produire à la demande et aux dimensions voulues un profilé qui est ensuite directement tourné et soudé pour prendre sa forme cylindrique. Une opération très longue et qui ne peut être interrompue. Autant dire qu’à raison de 1,30 mètres/heure, il est essentiel pour les équipes de bien gérer leur temps et l’approvisionnement en matière première.
 
Enfin l’autre particularité du Weholite, c’est sa capacité à ne pas connaître de contrainte de forme. « Il est aussi facile de concevoir un projet tubulaire qu’un projet rectangulaire. Il suffit pour cela d’assembler les profilés les uns sur les autres, puis de les souder et vous obtenez un mur », détaille François-Régis du Mesnil. Après, comme pour un jeu de construction, il suffit juste à l’entreprise de réunir les panneaux avant d’expédier le tout aux quatre coins de la France via son propre service de transport… 
 
  • Bienvenue Ndie reseau 2017

Source : Jacques-Olivier Gasly
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK