La ferme du Beffroi : le lait, du producteur au consommateur !

Alors que le nombre d’exploitations laitières ne cesse de diminuer, une famille tente de maintenir et surtout de développer une activité laitière à Gravigny aux portes d’Evreux (27). Pour y parvenir, elle mise tout sur la valeur ajoutée des produits transformés.

L’annonce a de quoi surprendre. A l’heure où les producteurs laitiers connaissent de plus en plus de difficultés à pérenniser leurs activités, une famille normande a décidé au contraire d’investir en misant tout sur le circuit court de qualité. Déjà implantée en région et spécialisée dans la transformation du lait, la famille Chedru (la Ferme des Peupliers) vient de se lancer dans la construction d’un atelier de transformation pour développer sur cette ferme reprise en 2012, également base arrière du premier Drive Fermier créé dans l’Eure, toute une gamme de crémerie.
 
« Notre souhait est de pouvoir fabriquer ici de la faisselle, du fromage blanc et du lait frais pasteurisé puis de les commercialiser directement sur place, à la boutique du drive, mais aussi chez des commerçants partenaires très locaux », détaille Edouard Chedru qui sait pouvoir également compter sur les collectivités et leurs restaurants scolaires dans le cadre du « manger local ». Mais pour arriver à ce résultat, plusieurs années ont été nécessaires. « Lorsque nous avons repris la ferme, celle-ci était en liquidation judiciaire. Nous y avons dans un premier temps implanté notre Drive, remis aux normes les installations et testé le modèle sur un achat de lait uniquement à la ferme, pendant 4 ans », souligne le jeune chef d’entreprise.
 
« Mais si aux yeux du grand public, il s’agit de produits simples, ce que nous souhaitons avant tout, c’est leur redonner de la noblesse et surtout du goût, comme c’est le cas avec nos yaourts », insiste pour sa part Antoine Chedru, son frère, à la tête de la Ferme des Peupliers. Et d’ajouter : « le lait, c’est comme les tomates en grande surface, ça n’a pas de goût, mais on continue d’acheter du UHT ».
 
Pour mener à bien ce projet (qui a déjà permis de créer 5 emplois), la famille Chedru a pu compter sur le soutien de la Région Normandie. « Il s’agit d’une subvention de 90 000 euros (45 000€ Région/45 000€ Feder) qui a du sens car accompagner le développement économique, c’est développer nos territoires et aider à la structuration d’un marché local », soulignent Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de la pêche, et Guy Lefrand, vice-président de la Région Normandie en charge des relations avec les collectivités et également maire d'Evreux. Une subvention qui est venue compléter un prêt de BPI France (490 000) sur les 600 000 euros du projet.
 
« Pour que l’exploitation soit rentable, il est impératif de créer de la valeur ajoutée », expliquent les deux frères. Une démarche qui s’accompagne également d’un projet pédagogique, aussi bien destiné aux scolaires qu’aux clients. Et à l’image du parcours de visite mis en place sur le site de Flipou où sont fabriqués les yaourts de la Ferme des Peupliers, un bâtiment agricole est actuellement en cours d’aménagement pour proposer un accueil spécifique.
 
Débutés au mois de mai 2017, les travaux de l’atelier transformation devraient être terminés pour le mois de septembre avec une mise en production dans la foulée et un accueil des scolaires dès le printemps 2018. De 300 000 litres la première année, la production devrait atteindre le million en 3 ans. Une dénomination ainsi qu’un packaging « Lait d’Evreux Porte de Normandie » sont actuellement en cours de développement.

 

  • Business Story Exp-Cpt nov 2017
Source : Jacques-Olivier Gasly
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK