Une Ecole de la Deuxième Chance à Hérouville Saint Clair (14)

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Joël Bruneau, Président de la Communauté urbaine Caen la mer, Maire de Caen, Rodolphe Thomas, Maire d’Hérouville Saint Clair, Vice-Président de la Région Normandie, Président de l’Ecole de la 2ème chance Normandie, Erwann Bernet, Conseiller départemental du Calvados, représentant Jean-Léonce Dupont, Questeur du Sénat, Président du Département du Calvados, Nicolas Hesse, Secrétaire général pour les affaires régionales de Normandie représentant Fabienne Buccio, Préfète de la région Normandie, ont inauguré, jeudi, l’Ecole de la Deuxième Chance à Hérouville Saint Clair, en présence d’Edith Cresson, ancien Premier ministre, présidente de la  Fondation Édith Cresson pour les Ecoles de la 2ème chance, des stagiaires et du directeur de l’école, Karim Slama.
 
L’Ecole de la Deuxième Chance (E2C) d’Hérouville Saint Clair accueille des jeunes entre 16 et 26 ans sans qualification, ni emploi, des bénéficiaires du RSA de plus de 30 ans ainsi que des personnes sorties du système scolaire depuis moins d’un an.
 
Depuis janvier dernier, l’école a accueilli trois sessions de quinze stagiaires sur le site de l’ancien Collège de Boisrobert dans le quartier de la Grande Delle, soit 60 élèves. A terme, entre 150 à 180 stagiaires pourront être accueillis sur le site.
 
Des parcours pédagogiques individualisés leur sont proposés pendant une durée de six à neuf mois, en centre de formation et en entreprise. Des entreprises comme Ikea, Renault Trucks, Orange, O2, Legallais, … accueillent les jeunes dans leurs entreprises. Acteurs de l’orientation, de la formation, de l’insertion et de l’accompagnement social travaillent ensemble pour que les jeunes trouvent leur voie.
 
La Région contribue au financement des coûts pédagogiques de la formation selon les contributions des autres collectivités territoriales et partenaires engagés pour le projet : l’Etat, le Département du Calvados et la Communauté d’Agglomération de Caen la mer. La Région assure la prise en charge de la rémunération des stagiaires si ces derniers n’ont pas ouvert de droit à l’Allocation de Retour à l’Emploi. 
 
Les Écoles de la Deuxième Chance se sont développées progressivement à compter des années 2000 de manière à favoriser l’intégration professionnelle et sociale des jeunes sortis du système éducatif sans qualification et sans emploi. Le réseau des E2C en France compte aujourd’hui 116 sites-écoles réparties dans douze Régions. En 2016, les Écoles de la deuxième chance ont accueilli près de 15 000 stagiaires.
 
Ces écoles représentent une alternative pour les jeunes qui ont rompu les liens avec toutes institutions.
 
Lors de l’inauguration, les partenaires ont déclaré :
 
« Cette école est l’une des réponses pour ces jeunes qui quittent le système scolaire. Nous avons la chance d’avoir des entreprises comme IKEA, O2, Legallais, Renault Trucks, Orange … qui se mobilisent sur ce projet » Rodolphe Thomas.
 
« Cette école est un nouvel atout pour répondre à une problématique ressentie avec le plus d’acuité par tous : le chômage des jeunes. L’Ecole de la deuxième chance est une belle idée : on peut avoir une rupture dans son parcours, puis avoir la chance de rencontrer des gens qui vous mettent le pied à l’étrier » Joël Bruneau.
 
« Notre engagement est double, financier et pédagogique. Le Département siège dans les instances de l’école. Les équipes de l’action sociale repèrent, quant à elles, les personnes qui pourraient en bénéficier » Erwan Bernet.
 
« D’un côté, nous avons des jeunes en grande difficulté, et de l’autre des entreprises qui ne trouvent pas les bonnes compétences. Il nous faut mettre en place un vrai système d’orientation qui permette une vraie vision et une vraie connaissance des métiers » Hervé Morin.
 
« Cette école est un outil efficace de lutte contre l’exclusion. Elle incarne la politique de l’Etat en faveur de la formation, de l’éducation : un collectif qui tend la main à tous ceux qui veulent réussir » Nicolas Hesse.
 
« Il faut ouvrir les horizons, générer les curiosités et ouvrir les jeunes sur le monde » Edith Cresson.
  • art'up2017
Les financements en 2017
Source : Région Normandie



  • Harmonie mutuelle devis ligne
  • NM - pub NDK