En matière d’innovation, le packaging aussi a son mot à dire !

Organisé jusqu’au vendredi 7 juillet au Vaudreuil (27) sur trois demies-journées, le congrès Beauté & Packaging propose aux industriels du secteur de faire le point sur les dernières innovations technologiques. Un rendez-vous qui ancre le territoire normand comme une référence au sein du pôle Cosmetic Valley dont le périmètre géographique devrait prochainement croître…

Si l’édition 2016 du congrès Beauté Packaging n’avait pu être organisée en raison du salon international de Düsseldorf, l’édition 2017 (la 10ème…) a tenu toutes ses promesses en mobilisant plus d’une centaine de participants. Des congressistes venus de toute la France et même de l’étranger, pour faire le point sur les dernières innovations en matière de packaging : optoélectronique organique ; sol-gel, nouveau substrat pour les revêtements couches minces ; nouvelles générations de vernis pour les décors sur verre… 
 
« Après une année blanche, cette édition 2017 est en parfaite cohérence avec ce que devient la Cosmetic Valley », explique Marc-Antoine Jamet, président récemment reconduit à la tête du Pôle de compétitivité. Car plus que le pôle labellisé depuis 2005, la Cosmetic Valey s’est au fil des ans imposée comme LA filière à part entière du secteur de la parfumerie et de la cosmétique en France. « Nous avons structuré le pôle autour des domaines d’excellence stratégique territoriale (DEST) afin de valoriser les territoires en fonction de leurs spécificités », détaille Christophe Masson, directeur scientifique de la Cosmetic Valley. Ainsi, différents salons sont organisés tout au long de l’année mais répartis géographiquement en fonction des compétences locales :  tests et mesures à Cergy où existent des laboratoires dédiés, sécurité douanière et logistique au Havre… packaging au Vaudreuil.
 
C’est en effet sur ce territoire (2ème pôle d’emploi du département de l’Eure avec 30 000 emplois dont 50 % industriels) que se sont organisées depuis de plusieurs années de nombreuses compétences en matière de packaging, cela en raison de la présence de gros industriels de la pharmacie, des biotechnologies et de la cosmétique. « Ce territoire, c’est Stuttgart en Allemagne. Vous avez un tissu de gros donneurs d’ordres qui sont respectueux de leur environnement et qui travaillent avec les PME qui les entourent », explique Bernard Leroy, président de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure et maire du Vaudreuil.  
 
Une manière de travailler qui correspond en tous points aux méthodes de synergies inter-entreprises prônées par la Cosmetic Valley. « Aujourd’hui, une PME ne peut pas innover seule. C’est pour cette raison que depuis notre création, nous nous efforçons d’identifier les gens qui travaillent seuls dans leur coin avec d’autres dans la même situation ou mieux, qui travaillent sur des sujets identiques ou complémentaires », précise Christophe Masson. « Et le salon Beauté & Packaging, c’est exactement cela : faire un état de l’art et permettre à des professionnels de se connaître, de discuter ensemble et de nouer des partenariats ». Une méthode institutionnalisée puisque chaque année, 30 dossiers sont ainsi identifiés et accompagné sur 3 à 4 ans par le pôle qui, quant à lui, enregistre 40 nouvelles adhésions tous les ans…
 
Et si jusqu’alors la Cosmetic Valley était essentiellement concentrée sur trois régions (Centre, Haute-Normandie et Ile de France), son périmètre va progressivement s’étendre, et ce, très rapidement. En Normandie, tout d’abord, avec la création d’une antenne au sein des bureaux de l’AD Normandie à Caen, puis vers le Sud-Est de la France qui recèle une partie de la matière première de la parfumerie française. « Sur ce secteur de la parfumerie et de la cosmétique, la concurrence est mondiale. Nos concurrents sont organisés en clusters dans les autres pays. Alors fallait-il les regarder et ne rien faire ? Non. Et nous avons décidé de prendre le leadership de ce cluster de clusters… » assure Marc-Antoine Jamet.
  • Ndie Qualite Tourisme (sable)

Cosmetic Valley en chiffres

  • 800 entreprises
  • 90 000 emplois
  • 26 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisés par ses membres
  • 11 universités
  • 150 projets de recherche labellisés et engagés pour 280 millions d’euros
Source : Jacques-Olivier Gasly
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK