Ferrero investit 38,5 millions sur 4 ans en Normandie [AUDIO]

Jusqu’en 2021, Ferrero prévoit un plan de redéploiement de son unité de production de Villers-Écalles. 38,5 millions d’euros seront investis pour une extension et une modernisation du site normand. - Rediffusion de l'article du 31/01/2017

38,5 millions d’euros, c’est le chiffre annoncé vendredi 27 janvier par Michel Etcheberrigaray, directeur général de Ferrero France à Villers-Écalles. Il représente le montant de l’investissement alloué au site normand pendant quatre ans. 
 
« 25 millions seront consacrés à la construction du nouveau magasin afin d’augmenter notre capacité de stockage de 62 % ». Ce nouvel entrepôt de 6 400 m2 abritera les produits finis et les matériaux d’emballage. « Il aura la capacité d’accueillir 15 600 palettes ». Une nécessité pour « obtenir un taux de réponse plus court » auprès des distributeurs. 
 
A cela s’ajoutent 13 millions d’euros pour la rénovation et la modernisation de l’usine. « Nous préparons l’avenir. Nous devons faire face à une demande de produits que nous ne connaissons pas encore aujourd’hui. Cela va nous permettre d’avoir une souplesse suffisante pour accueillir de futures nouvelles lignes de production. Aujourd’hui, rien n’est étudié et nous n’avons pas de produit arrêté », remarque Michel Etcheberrigaray. 
 
La dimension écologique est présente dans ce nouveau plan. 300 000 euros seront dépensés pour une amélioration de la performance énergétique. « D’ici quatre ans, notre consommation d’énergie aura diminué de 14 % ». 
 
Il n’y avait pas eu de tels investissements à Villers-Écalles depuis 1995. Date à laquelle le site normand avait ouvert une nouvelle ligne de production pour la fabrication du Kinder Bueno. En présence des députés, Valérie Fourneyron et Christophe Bouillon, de Nicole Klein, préfète de Normandie, Christophe Sirugue, secrétaire d’État chargé de l’Industrie, a « salué le choix d’investissement » de Ferrero, « une entreprise déterminante sur le territoire ». Une décision qui « s’inscrit dans le cadre de l’adaptation du monde industriel au monde auquel nous sommes confrontés ».
  • Bienvenue Ndie reseau 2017

En Normandie depuis plus de 50 ans !

L’usine de Villers-Écalles reste un des trois sites historiques du groupe avec Alba en Italie et Stadtallendorf en Allemagne. Ouverte en 1959, elle est aujourd’hui la première unité de production de Nutella dans le monde. 88,8 millions de pots de la pâte au chocolat sont consommés en France tous les ans. De l’usine normande sortent chaque jour « 800 000 pots de Nutella, soit la distance entre Rouen et Le Havre, et 2,5 millions de barres de Kinder Bueno. Ce qui représente un aller et retour entre Rouen et Paris », souligne Michel Etcheberrigaray. 
 
Ferrero à Villers-Écalles compte 396 salariés (1 346 en France, 40 000 dans le monde répartis dans 53 pays) et emploie 160 saisonniers. Son chiffre d’affaires s’élève à 57 millions d’euros (1,24 milliard en France, 10,3 milliards pour le groupe). Particularité du groupe italien qui se situe au troisième rang mondial dans le domaine de la confiserie et de la chocolaterie : il demeure une entreprise au capital familial.

Interview

Complément d'information avec Christophe Sirugue, secrétaire d’État chargé de l’Industrie, au micro de Jacques-Olivier Gasly

  • Il est important de saluer les efforts financiers d'un industriel et son implication locale

  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK