La Région investit 18,31 millions d’euros pour la rénovation du lycée Lebrun de Coutances (50)

Suite à la visite de chantier organisée au Lycée Lebrun de Coutances, la Région est revenue sur sa politique d'investissement en faveur des lycées normands.
 

"La Région Normandie a décidé d'investir 490 millions d'euros pour la rénovation des lycéées normands et notamment leur mise à niveau en terme de numérique", rappelle Hervé Morin.
 

Et le choix du lycée Lubrun de Coutances, dans la Manche, est à ce titre emblématique. En effet, si les travaux en cours concernent la restructuration de la restauration et du réfectoire dans le bâtiment D (financés pour un montant de 2,8 millions d'euros par la Région), ceux-ci s'inscrivent dans une opération globale de restructuration du lycée d'un montant de 10,61 M€, auxquels s’ajouteront 7,7 millions d’euros supplémentaires destinés à la réalisation d’autres opérations dès 2020.
 

« Au total, ce sont ainsi 18,31 millions d’euros qui seront investis sur 5 ans par la Région Normandie pour la rénovation du lycée Lebrun », précise la Région.
 

Les travaux réalisés dans cet établissement s’inscrivent plus globalement dans le Programme d’investissement régional dans les lycées normands pour la période 2017-2022. Ce programme consiste en un vaste plan de modernisation des lycées et de leurs infrastructures, jusqu’alors inédit en Normandie. La Région Normandie a prévu d’y consacrer 490 millions d’euros d’investissement, soit 80 millions par an sur la période 2017-2022.
 

Ce Programme prévisionnel d’investissement (PPI) s’articule autour de 5 axes prioritaires :

  • « Lycée du futur » : la Région Normandie veut inscrire les lycées dans la démarche du développement durable, et introduire la technologie numérique dans les établissements (fibre optique, matériaux à faible empreinte écologique),
  • L’amélioration des performances énergétiques des bâtiments d’enseignement,
  • La sécurisation des abords des établissements,
  • L’amélioration des conditions de travail des agents par la mise en place d’ateliers, de lingeries ou d’espaces de restauration,
  • L’agenda d’accessibilité programmé : le PPI intègre et priorise les opérations de mise en accessibilité des établissements selon un calendrier validé par la préfecture de Région, qui se termine en 2025.
  • Business Story Exp-Cpt nov 2017
Source : Région Normandie



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK