Injection humaine

Spécialiste d’injection plastique, Ercé Plasturgie joue la performance globale

À ceux qui douteraient que bien-être dans l’entreprise et productivité vont de pair pour qu’une PME se classe « dans le top 5 européen », Ercé Plasturgie dans l’Orne, en apporte la preuve. Ainsi, de mai 2015 à mai 2016, l’usine dirigée par Marc de Guerpel, à Athis-Val de Rouvre, a mené une démarche-pilote, « le projet Bien-Etre Et Performance (BEEP) », basée sur le volontariat de ses 75 salariés.
C’est pour lutter contre un climat social reflétant un « mal-être latent », conséquence des crises économiques à répétition, que Marc de Guerpel a eu l’idée du projet BEEP, qu’il a conduit avec un cabinet lyonnais (Serensys) et après avoir obtenu carte blanche du PDG du groupe Ercé. Débutant par une réunion d’information puis par un audit faisant remonter « les freins, les sujets sensibles », l’action s’est poursuivie par deux séminaires (accueillis à la CCI de Flers) invitant les volontaires à travailler en groupes sur la reconnaissance, l’autonomie, la communication, la formation, l’ergonomie des postes, l’accueil des nouveaux, la refonte du point du matin. Sept chantiers qui ont abouti à une charte interne comportementale (l’esprit Ercé) selon cinq phrases-clefs. De plus, un coaching d’équipes mensuel a permis de clarifier les rôles, aidant à valoriser l’écoute individuelle et le respect de l’autre. Parallèlement, le projet a entraîné la réorganisation de l’atelier en Business Unit, et il existe à présent un comité de surveillance dédié au BEEP, ayant pour mission d’éviter les dérives « avec le sourire ».
Au bout de l’expérience, « une motivation renouvelée, l’absentéisme en baisse, l’optimisation du taux d’utilisation des machines, la propreté », et un fonctionnement sept jours sur sept qui font de l’usine ornaise l’unité numéro 1 du groupe basé de l’Ain (220 personnes, 3 sites dont une filiale en République Tchèque), expert des solutions plastiques innovantes pour l’industrie ou le médical.
 
  • Charte comportementale
Proche du réseau consulaire qui accompagne ses initiatives, Marc de Guerpel s’en félicite encore : « J’étais très sceptique au départ, à la fin j’ai été bluffé par l’implication du personnel, 80 % ont participé ». Hasard ou conséquence, son nouveau produit a le vent en poupe, « les traverses de toit pour la Peugeot 3008, la Nissan Qashqai », d’où le dernier investissement « une presse à injecter de 1 000 t., attendue en septembre ».
Concepteur-fabricant pour l’automobile, historiquement le marché majeur du groupe, spécialiste d’injection plastique et des transformations de technopolymères, le site normand fournit des pièces complexes de haute technicité et des outillages servant à l’industrialisation en série. Sous-traitant de rang 2 auprès des équipementiers du monde entier, il est relayé par la filiale tchèque en production pure. Ses produits types sont « les carters et les embases de pompes à carburant, les motoréducteurs des moteurs de lève-vitres ». Son parc est un modèle du genre « 21 presses de 30 à 1 000 tonnes, 4 lignes d’assemblage 100 % robotisées, 2 machines 3D, des logiciels GPAO de pointe, etc. ».
 
 
Article paru dans le magazine Normandinamik de juillet - août 2017.
  • art'up2017
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • Harmonie mutuelle devis ligne
  • NM - pub NDK