L'industrie nautique reprend des couleurs, selon sa Fédération

L'industrie nautique a repris des couleurs au cours de la saison écoulée, avec une forte croissance des ventes de bateaux neufs, portée principalement par l'Europe et l'Amérique du Nord, a rapporté mardi la Fédération des industries nautiques (Fin).

 

'Cette saison 2017 apporte beaucoup de satisfactions', a déclaré Yves Lyon-Caen, le président de la Fin, lors de la traditionnelle conférence de presse de rentrée.

 

'L'année qui s'ouvre devrait permettre de poursuivre sur cette trajectoire', a-t-il indiqué, en mettant en avant la bonne tenue des marchés européen et nord-américain.

 

La saison, qui s'est achevée le 31 août, a connu une 'croissance cette année de la vente des bateaux neufs sur le marché français', selon lui. En unités, cela s'est traduit par des ventes en hausse d'environ 13% avec un équilibre entre bateaux à moteur (13%) et à voile (12%), avec une 'dynamique plus favorable pour le multicoque que le monocoque'.

 

En valeur, la croissance devrait être de l'ordre de 10% en raison d'un développement très fort du petit bateau à moteur. Ce qui n'est pas une mauvaise nouvelle, selon Yves Lyon-Caen, puisqu'il s'agit du 'produit d'entrée d'un grand nombre de pratiquants' du nautisme.

 

'Ne nous exaltons pas, nous ne sommes pas revenu au niveau des années fastes, a-t-il toutefois relativisé. Nous atteindrons les 10.000 unités vendus, loin des 22.000 vendus sur le marché français en 2008', avant les répercussions de la crise financière qui ont durement éprouvé le secteur.

 

Autre élément de satisfaction pour l'industrie relevé par Yves Lyon-Caen: l'évolution du marché de l'occasion sur le marché français, avec environ 60.000 transactions, soit un recul de 3,3% pour les voiliers et de 0,6% pour les bateaux à moteur par rapport à la saison 2016.

 

'Le marché de l'occasion se stabilise, ce qui est assez logique avec la reprise du marché du neuf. Il se stabilise sans drame, il n'y a pas de repli significatif. Pour les constructeurs, la baisse du marché de l'occasion est une bonne nouvelle', a-t-il relevé.

 

Troisième bonne nouvelle enfin, '2017 a été une année très positive parce que les deux principaux moteurs (du marché) ont été en croissance', à savoir l'Europe et l'Amérique du Nord, a rapporté Yves Lyon-Caen.

 

L'Amérique du Nord est en croissance significative, 'nous devrions franchir les 5% (de croissance) en nombre d'unités', a-t-il assuré. 'L'Europe est en croissance significative et sans doute un peu plus rapide que l'Amérique du Nord'.

 

'Mondialement, la croissance du marché mondial devrait être l'ordre de 3 à 5%' et 'tous les pays européens sont en croissance', notamment l'Allemagne qui est 'extrêmement robuste et tonique'.

  • art'up2017
Source : AFP
© 2014 Agence France-Presse. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.



  • Harmonie mutuelle devis ligne
  • NM - pub NDK