Rouen : numérique et commerce font bon ménage

La startup Marché Privé propose aux commerces de proximité une solution innovante, sous la forme d’une place de marché numérique.

Le numérique peut-il constituer la solution aux difficultés du commerce de centre-ville ? Victor Gobourg, fondateur de Marché-Privé, en est convaincu. Le jeune créateur d’entreprise est un apôtre du « phygital », ce rapprochement entre le modèle classique de la boutique physique et du digital. C’est pour cela qu’il a créé marché-privé.boutique, vitrine virtuelle qui propose d’acheter en ligne. Les consommateurs peuvent commander où ils veulent et quand ils le veulent, et, selon le principe du « click and collect », venir retirer le bien dans le magasin.  Se procurer les derniers cahiers pour la rentrée, s’offrir un plateau de fruit de mer pour le repas du soir… tout est ouvert, et redonne une vraie impulsion au commerce local.  « Nous sommes le drive des centre-villes », remarque Victor Gobourg.  
 
La volonté est ensuite de mettre en place un système de livraison de proximité, ce qui va être réalisé dans quelques jours, puis pouvoir livrer sur l’ensemble de la France. « Nous travaillons sur cette question avec le groupe La Poste. Outre les questions logistiques, il faut étudier le packaging, le respect de la chaîne du froid… », explique Victor Gobourg. 
 
C’est ce samedi à l’occasion de la braderie de Rouen que la place de marché sera officiellement lancée, en partenariat avec la Métropole Rouen Normandie, l’Office du Commerce et de l’Artisanat de Rouen et la ville de Rouen. 
 
  • 35 villes en 2018
40 commerçants ont adhéré au dispositif. Victor Gobourg espère atteindre la centaine d’ici la fin de l’année. Et, parlant de chiffres, après s’être déployé autour de Rouen (Elbeuf, Sotteville), il prévoit de s’implanter dans une dizaine de villes françaises d’ici la fin de l’année (dont Le Havre et Caen) et d’arriver à 35 en 2018.  La première à avoir été connectée fut Dieppe, en juin dernier. 
 
« Internet est une opportunité pour le commerce de proximité. C’est une boutique supplémentaire, un autre canal de vente, qui permet d’agrandir la zone de chalandise et de réaliser du chiffre d’affaires », constate Victor Gobourg. Or, seulement 50 % des commerçants disposent d’un site web et à peine un tiers d’entre eux commercialisent leurs produits en ligne. Marché-privé.boutique leur permet de s’adapter à l’évolution inéluctable de modes de consommation, et à la part croissante des mobiles, en bénéficiant d’un site commun et des animations et communications qui y sont proposées, ainsi que des progrès techniques. « Avec l’intelligence artificielle, nous pourrons à terme livrer le consommateur à l’endroit où il se trouve en quelques instants ». 
 
Marché Privé a été lancé en octobre 2011 à Rouen, sous la forme d’une plateforme de vente privée, en partenariat avec les commerçants locaux. Elle s’est développée dans plusieurs régions françaises. La start-up compte 25 collaborateurs, et espère passer à 60 en 2018. 
 
  • Business Story Exp-Cpt nov 2017


  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK