Manche : « le Co-working, c’est aussi une philosophie », Marc Lebrun

« Les Murs d’Agon ». Ce nouvel espace de co-working a ouvert ses portes cet été dans la cité balnéaire d’Agon-Coutainville (50). Plus qu’un simple espace de travail, il s’agit également d’un tiers lieu propice à l’échange de savoirs…

Pour Marc Lebrun, architecte naval habitué à se déplacer aux quatre coins de la planète, devoir travailler en toute circonstance sans disposer de bureau fixe, n’est pas une nouveauté. « Le concept de co-working, cela fait déjà plus d’une quinzaine d’années que cela existe », reconnaît le globetrotteur qui aspire désormais à poser un peu plus souvent ses valises dans la Manche, fidèle à ses racines normandes.
 
Seule ombre au tableau de ce nouveau choix de vie familial, l’éloignement de ses deux filles (l’une travaille en Allemagne, l’autre en Espagne), qui lui réclament un lieu pour pouvoir travailler lors de leurs visites. « C’est de là que tout est parti », assure Marc Lebrun qui après un bref tour d’horizon, perçoit la nécessité de ce type d’équipement « y compris chez les vacanciers ».
 
Après deux années de travaux réalisés dans une ancienne maison typique de patron-pêcheur, c’est au mois de juin qu’ouvrent officiellement « Les murs d’Agon ». « Sans publicité, juste avec du bouche à oreille, les gens viennent. Et nous avons déjà deux types de clientèle bien marqués : des cadres et chefs d’entreprise qui ont besoin de garder le contact avec leur travail mais qui souhaitent toutefois être au calme et faire une séparation avec leur lieu de vacances, et des locaux, déjà habitués à la question du télétravail, qui vont pouvoir ici bénéficier d’un petit plus : échanger avec d’autres personnes qui travaillent dans d’autres secteurs d’activité, et dont ils peuvent apprendre, mieux travailler avec… ». Et c’est là toute la philosophie qui entoure le projet  de Marc Lebrun et de sa femme Anne.
 
Et si tous les deux continuent leur activité professionnelle (le bureau de Marc Lebrun est désormais à demeure au sein des « Murs d’Agon »), l’espace peut vivre en totale autonomie. « Nous fonctionnons avec un système de réservation en ligne et chaque utilisateur se voit attribuer un code », détaille le propriétaire des lieux, qui n’entend cependant pas permettre une utilisation 24/24. « Nous avons adossé notre concept à deux lofts qu’il est possible de louer pour des séminaires en résidence. Mais il nous arrive également de louer ces gîtes de manière dissociée de l’espace co-working. Et si les accès sont néanmoins séparés, les utilisateurs des lofts ont quand même le droit à de la tranquillité » affirme Marc Lebrun, non sans être tout de même prêt à une certaine souplesse. Cet été, une co-workeuse qui devait intervenir en web-conférence avec les Etats-Unis a été en mesure d’utiliser les lieux en fonction de ses besoins.
 
Conçus pour être un lieu vivant, « Les Murs d’Agons » n’ont pas été imaginés comme une source de revenu supplémentaire. « A 1,5€/heure ou 150€ le mois, je souhaite avant tout couvrir les frais. Ce qui m’intéresse, c’est que les abonnés trouvent ici un lieu où ils pourront non seulement travailler mais s’enrichir au contact des autres », assure Marc Lebrun. Sont également proposés un espace convivial où l’on peut se retrouver et échanger autour d’un café (gratuit) et d'une salle chaleureuse dédiée aux réunions ainsi qu'un espace de formation. Et pour allier l'agréable à lutile, des artistes sont également invités à exposer leurs œuvres.
 
 
 
 
 
  • Business Story Exp-Cpt nov 2017

Source : Jacques-Olivier Gasly
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK