Une biennale Made in Normandie du flaconnage de luxe à Paris

La Glass Vallée organise jeudi 21 septembre à l’Auditorium de Paris la 1ère Biennale du flaconnage de luxe.

C’est dans la vallée de la Bresle à l’extrême nord du département de la Seine-Maritime qu’est concentrée une grande partie de l’industrie du verre en France. Ces acteurs sont pour l’essentiel fédérés autour de la Glass Vallée, premier pôle mondial du flaconnage de luxe. Et le périmètre géographique que représente ce pôle d’excellence (Normandie/Hauts de France) représente à lui seul 75% de la production mondiale de flacons de luxe pour la parfumerie, les spiritueux ou la pharmacie.
 
« Nos entreprises disposent d’un savoir-faire unique qu’il nous importe de promouvoir et de fédérer », explique Valérie Tellier, présidente de la Glass Vallée. Et c’est dans cette optique de promotion et de plus grande visibilité de l’offre qu’est organisée ce jeudi soir à Paris la « 1ère Biennale du flaconnage de luxe ».
 
« Il s’agit d’un événement où les clients et prospects de nos entreprises vont pouvoir aller à leur rencontre. Elles pourront ainsi présenter les dernières techniques de fabrication mais aussi l’étendue de leur expertise. Certaines d’entre elles sont même en capacité de produire en très petite quantité avec des possibilité de personnification qu’offrent désormais certains procédés de fabrication additive par exemple », détaille à son tour William Varrall, directeur de la Glass Vallée.
 
Et si le choix de Paris peut étonner, il résulte de deux problématiques. En premier lieu vient la disponibilité des clients. « Toutes nos entreprises travaillent pour des marques prestigieuses pour lesquelles le temps est précieux », explique Valérie Tellier tout en admettant qu’organiser un tel évènement était également compliqué localement. « Outre l’accessibilité, ouvrir les portes d’une entreprise, c’est aussi dévoiler des secrets de fabrication à ses concurrents. Et il ne faut pas oublier que si les entreprises de la Glass Vallée sont toutes adhérentes, elles sont avant tout concurrentes… », souligne la présidente. Ajoutez à cela le fait que certains noms du luxe n’apprécient pas communiquer sur leur recours à la sous-traitance pour la réalisation de leurs flacons de parfum, et la localisation parisienne apparaît dès lors toute naturelle.
 
Et afin de ne trahir aucun secret de fabrication, c’est sous forme de tables rondes que les industriels présenteront les dernières avancés techniques avant d’enchaîner sur une partie de rendez-vous BtoB.
 
Dans la vallée de la Bresle, l’industrie du verre ainsi que l’emballage et la décoration des flacons représentent 8 000 emplois (10 000 avec les intérimaires) répartis sur une soixantaine d’entreprises. Un secteur qui recrute et pour lequel les industriels ont mis en place un plan de formation avec les services de Pôle emploi.
  • Business Story Exp-Cpt nov 2017
Documents et liens associés



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK