SURFAS : un projet d’énergie verte à moindre coût à téster et valider par l'ESIGELEC

Economiser de l’énergie et de l’argent grâce à de nouvelles technologies innovantes, tel est le défi que souhaite relever le projet SURFAS. Plus encore qu’un système de réduction de la consommation d’énergie, il s’agit de concevoir une technologie capable de réutiliser l’énergie déjà présente autour de nous : les ondes électromagnétiques, notamment.
 
Le projet, financé dans le cadre du programme européen Interreg VA France Manche Angleterre, part de l’estimation selon laquelle cette nouvelle technologie générerait une économie de 14,9 millions d’euros dans cette zone. Cela représenterait une réduction de coût d’envergure pour un budget global d’à peine 1,9 millions d’euros.
 
Les six partenaires du projet SURFAS travailleront à la réalisation de deux dispositifs :
 
  • Un dispositif autoalimenté en énergie grâce aux ondes électromagnétiques ambiantes, qui remplacerait la batterie des détecteurs de fumée,
  • Un autre dispositif visant à augmenter la portée des ondes Wi-Fi produites par les routeurs domestiques sans consommation d’énergie supplémentaire.
     
Une fois développés, ces dispositifs seront proposés à plus de 200 PME pour encourager leur production et leur utilisation bien après la fin du projet.
 
Au sein du consortium, l’ESIGELEC, chef de file du projet, sera chargé de concevoir, tester expérimentalement et valider sur démonstrateur sur le dispositif autoalimenté tout en apportant aussi son expertise aux partenaires Anglais dans le développement du dispositif Wi-Fi.
  • Ndie Qualite Tourisme (sable)
Source : Communiqué ESIGELEC



  • Ndie Qualite Tourisme (obstacle)
  • NM - pub NDK