Le Havre : Un été qui en appelle d'autres

Après la réussite des festivités du 500e anniversaire, les entreprises havraises veulent continuer à participer à l’attractivité de la ville.

Ce fut un si bel été qu’il faudrait qu’il en vînt d’autres. C’est le sentiment général des membres du LH Club, ce regroupement de 42 grandes entreprises, principales mécènes d’un été au Havre, et qui en redemandent.
 
« Elles n’ont pas hésité une seconde quand nous leur avons soumis l’idée de participer au 500e anniversaire », se souvient Léa Lassarat, présidente de la CCI Seine Estuaire. Aujourd’hui, elles n’hésitent pas non plus, à l’heure des débriefings, sur leur volonté de donner une suite à l’expérience. « Tout le monde est partant pour continuer », confirme Léa Lassarat. Sous quelle forme, à quel niveau d’engagement, cela reste à définir, en liaison étroite avec la ville et la CODAH, mais l’after du 500e devra avoir lieu en 2018.
 
« Sans retrouver toute la dimension des festivités du 500e, nous devons marquer par quelques événements la mémoire de cet anniversaire. La dynamique est en train de prendre, c’est important d’imaginer une suite », estime Jean Amoyal, responsable du cabinet d’architecte Amoyal. « Il faut cultiver la belle image du Havre 2017 et le faire prospérer. Il serait positif de garder l’élan, le fil conducteur, avec des intensités forcément différentes au fil du temps », le rejoint Joël Thomas, directeur général de Mazars Normandie. La fierté havraise, que tous ont ressentie, ne durera pas que le temps d’une saison. « Les idées et les envies sont là. Nous allons discuter tous ensemble de la forme à donner à notre engagement », appuie Léa Lassarat.
 
  • Fierté havraise
 
Si les entreprises du LH Club en redemandent, ce n’est pas seulement parce qu’elles ont été emballées par l’installation de l’œuvre de Stéphane Thiret dans le bassin du Commerce. C’est surtout parce que l’été 2017 a changé l’image de la ville : « En interne, on a ressenti un merveilleux enthousiasme chez nos salariés. La mobilisation autour des Géants était phénoménale, tout autant que la ferveur des Grandes Voiles. Et au sein du réseau, j’ai eu plusieurs contacts qui m’ont parlé de ce qui se passait ici. Ceux qui sont venus au Havre ne s’attendaient pas à tout cela », témoigne Nicolas Letellier, directeur adjoint de la plateforme Total.
 
En filigrane s’impose la notion d’attractivité. « La mise en avant du Havre est importante », estime Joël Thomas. Il a constaté, sans que des concordances puissent être absolument effectuées, avoir recruté sans trop de difficultés ces derniers mois. « Je ne ferai pas de lien immédiat, mais cela donne un atout supplémentaire », analyse-t-il.
 
« L’attractivité se travaille à moyen terme, c’est pour cela que nous devons continuer », déclare Léa Lassarat.
 
D’ailleurs, cet enthousiasme du LH Club est partagé par les autres réseaux mis en œuvre pour l’occasion par la CCI. Le Club TPE/PME et ses 250 membres et les 1 200 Ambassadeurs du Commerce tiennent le même discours positif sur la réussite du 500e, l’envie de continuer à participer, le besoin de faire connaître la ville.
 
  • Business Story Exp-Cpt nov 2017


  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK