Sucre Océane et Haropa-Port du Havre inaugurent un nouveau silo à sucre

SUCRE OCEANE et HAROPA – Port du Havre viennent d’inaugurer un nouveau silo à sucre. Cet événement attendu qui s’inscrit quelques jours après la levée de quotas européens sur l’exportation de sucre de betterave, marque une étape capitale pour le développement de la filière au Havre.

L’ouverture du marché du sucre de betterave au 1er octobre dernier a été anticipée par l’opérateur SUCRE OCEANE qui profite de la levée des quotas pour augmenter ses capacités de stockage et de traitement à l’exportation. Le spécialiste de la logistique sucre, filiale de SHGT et de EUROPORTS, a ainsi investi 13 millions d’euros pour la construction d’un silo de 15 000 tonnes et la modernisation complète du site, situé au cœur du port du Havre, chaussée Hermann Du Pasquier aux côtés de trois autres silos de même capacité. Mis en service le 1er octobre et officiellement inauguré ce 31 octobre, ce silo porte de 45 000 tonnes à 60 000 tonnes la capacité totale de stockage de sucre du terminal portuaire havrais ; il permet en outre la création de 25 emplois directs.
 

Pour Guillaume BLANCHARD, Président de SHGT, «la libéralisation du marché européen du sucre est l’occasion pour nos clients de servir de nouveaux marchés et de renouer avec le grand export. L’extension de nos capacités de stockage et de transit permettra de répondre à ces opportunités de développement ; nous traiterons jusqu’à 140 000 tonnes de sucre sur cette campagne, soit 6 000 EVP exportés depuis le port du Havre. »
 

SUCRE OCEANE, qui a parallèlement entrepris de moderniser ses process industriels, veille à ce que ses équipements répondent aux normes de qualité les plus strictes ; les installations disposent de plusieurs certifications (Système de qualité HACCP, Food Safety System Certification 22 000 (FSSC 22000) et SUCRE OCEANE est agréé OEA (Opérateur Economique Agréé) full. Ces exigences font écho à celles que se sont imposées les sucriers français, renommés pour produire un sucre particulièrement haut de gamme en termes de traçabilité et de qualité sanitaire.
 

Emmanuèle PERRON, présidente de HAROPA – Port du Havre, se réjouit des premières retombées économiques résultant de cette ouverture du marché : « la libéralisation du marché européen dynamise les exportations et offre à la France, premier pays producteur mondial de sucre de betterave, de nouvelles perspectives commerciales considérables. C’est ainsi qu’au Havre, la fin du régime des quotas permet à SUCRE OCEANE, acteur essentiel de cette filière industrielle, de développer son activité en construisant ce quatrième silo dédié à l’exportation de sucre en conteneurs. Notre pays, notre région, notre ville, notre port se réjouissent que SUCRE OCEANE ait anticipé cette opportunité de croissance en choisissant d’investir sur notre territoire ».

  • Business Story Exp-Cpt nov 2017

Le Port du Havre, point de passage majeur pour l’exportation de sucre en conteneurs

En 2016, 14 000 EVP de sucre ont été traités au Havre dont 63% à l’exportation. Le port normand dispose d’atouts pour demeurer le 1er port de France sur cette filière en plein développement :

  • sa proximité avec les sucreries du Nord de la France, majoritairement orientées vers l’export ;
  • sa position stratégique de 1er port touché à l’import en Europe du Nord et dernier port d’escale à l’export offre des transit-times compétitifs ;
  • ses conditions nautiques remarquables qui permettent aux plus grands porte-conteneurs du monde une accessibilité 24h/24, 7j/7 sans contrainte de marée.

 

Rappel sur la levée des quotas sucriers

Le 1er octobre 2017, l’Organisation Commune de Marché (OCM) a supprimé les quotas qui encadraient la politique sucrière de l’Europe. Ces quotas avaient été mis en place dans le cadre du Traité de Rome signé en 1957 par les états membres, de même que la régulation de la production et des aides de financements pour développer la production et les exportations.

Source : Communiqué HAROPA – Port du Havre



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK