Cryptomonnaies: mise en garde du gendarme des marchés européens

L'Autorité européenne de supervision des marchés financiers (ESMA) a alerté lundi sur les risques liés aux levées en cryptomonnaies, insistant sur l'instabilité de ce type de devises, illustrée ces derniers jours par l'emblématique bitcoin.
 

Lors de ces opérations en plein essor, dites 'Initial Coin Offerings' (ICO, un terme modelé sur celui d'IPO utilisé en anglais pour les introductions en Bourse), un groupe crée sa propre monnaie virtuelle et lève des fonds en la vendant à des investisseurs.
 

'L'ESMA a observé une croissance rapide des ICO dans le monde comme en Europe, et craint que les investisseurs ne se rendent pas compte des risques élevés qu'ils prennent', dit le régulateur dans un communiqué.
 

L'ESMA prévient les investisseurs européens qu'ils risquent d'être privés de recours en cas de litiges car nombre d'ICO, qui fonctionnent via la technologie entièrement décentralisée 'blockchain', 'ne relèvent pas du champ d'applications des lois et régulations européennes'.
 

Surtout, le régulateur rappelle que, comme toute monnaie virtuelle, la devise créée par l'entreprise risque d'être 'extrêmement volatile'.
 

L'avertissement de l'ESMA est publié au moment où le bitcoin, monnaie virtuelle la plus emblématique, connaît de fortes secousses.
 

Lundi, il est tombé à 5.605 dollars, soit une baisse de près de 30% depuis un record battu le 8 novembre. Vers 10H20 GMT, il se redressait à 6.425 dollars.
 

Le bitcoin pâtit notamment de la concurrence d'un rival, le 'bitcoin cash', créé cet été à l'initiative d'une part minoritaire de la communauté de ses utilisateurs et 'mineurs'.

  • Business Story Exp-Cpt nov 2017
Source : AFP
© 2014 Agence France-Presse. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.



  • EMN-formation continue Nov2017
  • NM - pub NDK