ALLURES YACHTING, le vent en poupe?

Créée en 2003 et installée à Tourlaville (50), ALLURES YACHTING a conçu et fabrique le voilier de grande croisière de ses rêves. Cette entreprise a trouvé un nouveau distributeur sur le marché anglais lors de la mission collective de prospection organisée à l'occasion du Southampton Boat Show en sept 2010. Elle sera par ailleurs présente toute la semaine au Salon nautique de Paris?

Avec 3 entreprises et une centaine d’employés, le groupe « GRAND LARGE YACHTING » est devenu en quelques années le premier pôle dédié aux voiliers de grand voyage en Europe : ALLURES YACHTING, 30 emplois à coté de Cherbourg, rachète OUTREMER YACHTING en 2008 spécialisé dans la fabrication de catamarans (situé à la Grande Motte) et en 2010 le chantier GARCIA YACHTING qui fabrique à Condé-sur-Noireau (14) des bateaux de luxe en aluminium.

La gamme Allures : 40, 44, 51 et le dernier né Allures 45 conjugue sécurité, confort, élégance, performance et plaisir à la barre, accès à tous les mouillages, cela dans un budget raisonnable. La clientèle de ce produit dont le procédé de liaison pont aluminium-roof composite est breveté est à 60% française alors qu’elle est plus internationale pour OUTREMER YACHTING. Une trentaine de bateaux ont ainsi été construits durant l’exercice 2010.

La société compte développer l’export. Pierre Asselin est fier d’avoir été embauché pour cette mission il y a 4 mois. Elle est très présente sur les salons : après HISWA te Water Ijmuiden (Pays-Bas), le Grand Pavois de la Rochelle en septembre, « nous serons à Gènes en octobre, Barcelone en novembre, puis au Nautic de Paris avec un Allures 45 en décembre et à nouveau sur BOOT Düsseldorf en janvier 2012 ».

Des partenariats commencent à être signés en particulier vers la Grande-Bretagne. Rencontre d’un agent lors de la mission organisée par CCI International BN sur le Southampton Boat Show en sept 2010. Pierre Asselin se réjouit au passage du professionnalisme des CCI « super pour mettre en relation avec des professionnels et réduire les couts ».



« Nous avons choisi la GB car c’est un marché de proximité à forte culture nautique. Les anglais sont des navigateurs dans le sang » explique Pierre Asselin qui, pour y avoir précédemment travaillé, connaît bien ce marché. Point fort pour convaincre car le marché anglais n’a pas l’habitude de ce type de bateaux : les dériveurs en aluminium fabrication ALLURES YACHTING sont typiquement français ; la concurrence est française. « En Grande-Bretagne nous sommes sur une niche et espérons pouvoir séduire ».
Pierre Asselin ne manquera pas d’arguments, avec tous les « plus » : finition luxueuse, grande possibilité de personnalisation (ce qui est impossible avec les bateaux de grande production), plus grande solidité de l’aluminium par rapport au polyester, sécurité, superstructures composites pour la performance,… dériveur intégral pour la liberté d'action. « Ce type de dériveur peut aller partout, s’échouer sur la plage».

« C’est une grosse opération de développement. Stratégiquement nous attaquons avec ALLURES YACHTING mais nous comptons proposer les catamarans avec un autre agent ». Marché de niche, le catamaran a une connotation très soleil, Caraïbes,…C’est aussi un marché en pleine expansion en Angleterre. « Il faut que nous y soyons ».

D’autant que « cela se passe très bien ». Et que par ailleurs ALLURES YACHTING compte bien se renforcer vers les pays à fort potentiel pour ces produits : en Europe, Etats Unis, Emirats Arabes Unis, Hong Kong.

Article reproduit avec l’aimable autorisation de " CCI International Normandie ", la revue des Chambres de Commerce et d'Industrie de Normandie


http://www.allures.fr


http://www.salonnautiqueparis.com/

  • Ordre des Experts-comptables de Normandie


  • Ordre des Experts-comptables de Normandie