Appel à manifestation d’intérêt du Commissariat Général à l’Industrie : trois projets normands retenus

Trois projets normands ont été retenus dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt de l’action Territoires d’Innovation de Grande Ambition du programme investissements d’avenir...

Le Premier ministre a annoncé jeudi 4 janvier les 24 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt de l’action Territoires d’Innovation de Grande Ambition du programme investissements d’avenir. Trois projets normands ont été retenus : 
 
  • Rouen Normandie Mobilité Intelligente pour tous porté par la métropole de Rouen 
  • Smart port city, un nouveau modèle de territoire industrialo portuaire et urbain intégré porté par la Communauté de l’Agglomération Havraise 
  • Lit Ouesterel porté conjointement par les territoires de Normandie, de Bretagne et des Pays de la Loire.
 
117 projets au niveau national avaient été déposés. Les trois porteurs de projets ont un an pour affiner leur stratégie et de tenter de figurer parmi les 10 projets nationaux lauréats. Rouen Normandie Mobilité Intelligente, Smart port city et Lit Ouesterel bénéficieront d’un accompagnement et d’un appui financier pouvant aller jusqu’à 400 000 € chacun à cet effet. Les 10 lauréats, quant à eux, obtiendront 50 millions d’€uros sur 5 ans pour réaliser leur projets. 
 
Fabienne Buccio, Hervé Morin, Frédéric Sanchez et Luc Lemonnier se réjouissent de cette réussite collective portée par l’Etat, la Région; la Métropole de Rouen et la Communauté de l’Agglomération Havraise en lien avec les porteurs retenus. La Normandie prouve sa capacité à mobiliser les dynamiques partenariales aux services des usagers et des territoires. L’appel à manifestation d’intérêt territoire d’innovation de grande ambition est une véritable opportunité pour la Normandie.
 
Les projets normands retenus :
 
  • Rouen Normandie Mobilité Intelligente pour tous porté par la métropole de Rouen. Ce projet concerne les thématiques liées à la mobilité, le numérique, l’industrie du futur et la ville intelligente. La première brique de ce projet est en cours sur le campus du Madrillet. Le véhicule autonome circulera sur trois circuits du campus. Ce projet intervient dans le cadre  de la dynamique portée par la Métropole et la Région pour la redynamisation du campus du Madrillet. Le véhicule autonome fera l’objet d’une présentation au CES de Las Vegas du 9 au 12 janvier.

    Le projet porté par la Métropole de Rouen en partenariat avec la Région Normandie, l'INSA de Rouen, la Caisse des Dépôts et Consignations, la COMUE, les pôles Mov'eo et NAE, Filière Energies Normandie et LSN, le CERTAM, TRANSDEV, RENAULT, la MATMUT, la Poste, CITEOS (VINCI Energies). L'enjeu est d'inventer un nouveau système de mobilité face à des besoins de mobilité grandissants et complexes.
 
  • Smart port city, un nouveau modèle de territoire industrialo portuaire et urbain intégré porté par la Communauté de l’Agglomération Havraise. 
    Ce projet a pour objectif de créer une expérience unique et des services autour des interactions ville-port pour les résidents, les touristes, les usagers, dessiner une place industrialo-portuaire parfaitement intégrée dans son environnement au cœur d’un système logistique vert et innovant et organiser la performance industrialo-portuaire au service du tissu économique local.

    Le projet est porté par la CODAH en partenariat avec le Grand Port Maritime du Havre, l'Université Le Havre Normandie, la Chambre de Commerce et d’Industrie Seine Estuaire, l’association Synerzip-LH, l’Union Maritime et Portuaire, la SOGET, EDF, l’Ecole Nationale Supérieur Maritime, la COMUE, l’association Cheers, le Container, Normandy French Tech, le Pole TES, le Port Center, l’Office de tourisme de l’agglomération havraise, les associations LH-0 et FORT! et l'Agence d'Urbanisme du Havre.

    L'ambition est de concentrer sur un territoire rural ou urbain un ensemble d'innovations qui ont un effet positif en matière de développement durable et de qualité de vie pour les habitants.
 
  • Le Laboratoire d’innovations territoriales OUESTEREL porté par les territoires de Normandie, Bretagne et des Pays de la Loire.

    Le Laboratoire d’innovations territoriales « Ouest Territoires d’Elevage » a pour objectif général d’améliorer par l’innovation les conditions de vie des éleveurs et de leurs animaux, d’augmenter le bien-être des animaux et de réduire le recours aux médicaments en élevage tout en maintenant un état sanitaire au moins égal des animaux et des troupeaux.
 
  • EMN jour Portes Ouv janv 2018

450 M€ sur 10 ans

L’action « Territoires d’innovation de grande ambition » (TIGA) est dotée de 450 M€ sur 10 ans, dont 150 M€ de subventions et 300 M€ de fonds propres. Cette action a pour objectif final de sélectionner et accompagner un nombre limité de territoires d’intérêt national, dans les étapes clés d’un projet de transformation ambitieux et fédérateur, destiné à améliorer la qualité de vie des habitants et d’augmenter la durabilité du territoire. Les projets sont portés par un consortium structuré d’acteurs publics, académiques, scientifiques et économiques, mais également de représentants des citoyens, habitants et usagers du territoire.
 
Dans un premier temps, un appel à manifestations d’intérêt a été lancé afin de valider l’intérêt des territoires pour cette démarche. Les lauréats de cet appel à manifestation d’intérêts ont été sélectionnés par un comité d’experts indépendant, présidé par Pierre Veltz, économiste et sociologue, ancien directeur de l’Ecole des ponts et de l’Etablissement public de Paris Saclay. Ces vingt-quatre lauréats bénéficieront dès 2018 d’un accompagnement et d’un appui financier en ingénierie de développement de projet pouvant aller jusqu’à 400 000 €. Ce soutien doit leur permettre d’affiner leur projet de territoire et de préparer la réponse à l’appel à projets qui sera lancé mi-2018. Cet appel à projets sera largement ouvert à tous les projets portés par les territoires, qu’ils aient ou non participé à l’appel à manifestations d’intérêt.
 
La mobilisation des territoires a été extrêmement forte tant sur le territoire métropolitain qu’en outre-mer puisque 117 porteurs de projet ont déposé un dossier de candidature. Cela a permis de faire émerger un panel très riche d’ambitions sur des territoires variés (urbain, périurbain, rural, montagnard ou encore littoral). Les problématiques d’autonomie énergétique ou alimentaires, de résilience des modèles agricoles ou d’aménagement ou des sujets plus spécifiques tels que le handicap, la santé ou encore la mobilité ont été au cœur des ambitions décrites par les territoires.
 
Outre des enjeux très forts communs à certains territoires, les candidatures déposées dans le cadre de l’AMI ont fait ressortir un besoin de ceux-ci en ingénierie pour finaliser les projets et construire leurs modèles économiques. 


  • Salon franchise 2018 CCI Estuaire
  • NM - pub NDK