Bohin : l’entreprise et le musée aux mains d’une nouvelle famille

Reprise en 1997 par Didier Vrac, alors simple salariés de l’entreprise placée en liquidation judiciaire, Bohin France connaît depuis le début de l’année un changement de dirigeant. Ce sont en effet l’actuelle directrice de La Manufacture Bohin (musée industriel de l’entreprise), Audrey Regnier, et son mari, Fabien Regnier, qui viennent de racheter l’entreprise à son ancien propriétaire, parti à la retraite.
 
 
Dernier fabricant français d’aiguilles à coudre et d’épingles, Bohin France, entreprise familiale créée dans l’Orne en 1833 par Benjamin Bohin, compte quelques 4500 références à son catalogue distribué dans plus de 35 pays pour les besoins de la confection et des loisirs textiles mais aussi celui de la papeterie (attaches…). Une quarantaine de salariés contribue à son développement. 
 
 
« Nous sommes réellement très fiers de prendre la suite de cette belle entreprise, unique en France, et avec encore beaucoup de potentiel. C’est une belle continuité autant qu’une nouvelle page à écrire, un honneur acquis après un investissement sincère et nous mettrons tout en œuvre pour développer cette pépite ornaise, ce fleuron français », assurent les nouveaux propriétaires.
 
  • EMN jour Portes Ouv janv 2018
© 2017 Normandinamik.cci.fr. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Normandinamik.cci.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Normandinamik.cci.fr.



  • Salon franchise 2018 CCI Estuaire
  • NM - pub NDK