Les commerçants de Rouen prêts à convertir leurs salariés aux transports en commun. Rencontre avec Matthieu de Montchalin, président des Vitrines de Rouen

L'association des commerçants et artisans Vitrines de Rouen qui regroupent 252 adhérents employant 1.700 salariés ainsi que la CCI de Rouen (400 salariés) vont conclure avec la CREA un Plan de déplacement inter-entreprises qui vise à encourager l'usage des transports en commun, le vélo ou la marche, par les salariés du commerce.

Ce PDE suit le même principe que les 26 déjà signés par la CREA avec des entreprises, des administrations à effectifs importants. Cette fois il s’agira de convaincre presque individuellement les 252 adhérents actuels des Vitrines de Rouen ainsi que leurs salariés qui se comptent parfois sur les doigts d’une main. La CREA abondera d’une réduction supplémentaire de 15% les abonnements aux réseaux Astuce de transports en commun et la location de “Velo’r“. Les adhérents des Vitrines de Rouen vont dispenser des actions d’information auprès de leurs salariés notamment sur la prise en charge de 50% des abonnements de transport par l’employeur.

« La quasi-totalité de nos adhérents n’aurait pas pu accéder à de tels mesures et avantages, reconnaît Matthieu de Montchalin, président des Vitrines de Rouen qui parie sur une multiplication par deux du nombre de salariés théoriquement concernés. « Dans un an, il y aura 3.500 salariés qui en profiteront, sur les 10.000 qui travaillent dans le commerce de Rouen ».

La question de l’accessibilité du centre de Rouen réputé pour sa densité commerciale,est un sujet récurrent de polémique où s’opposent les partisans d’une plus grande liberté accordée aux véhicules particuliers et ceux qui privilégient les transports en commun. Souvent taxé de conservatisme sur ce sujet, le commerce rouennais affiche une image dynamique avec la signature prochaine du PDE. La fermeture du pont Mathilde en novembre pour presque deux ans, a même accéléré d’un semestre une démarche entreprise il y a un an.

Le président de la CREA, Frédéric Sanchez (PS), croît à « l’effet d’entraînement » d’un PDE en se rapportant aux résultats de ceux qui ont été conclus avec le CHU de Rouen, France Télécom – Orange, la ville de Rouen, le parc d’activité de La Vatine…



« Sur les 23.000 salariés concernés, nous obtenons un taux de 13% d’abonnés au réseau Astuce qui est supérieur au ratio abonnés/salariés global de la CREA », indique M. Sanchez. Avec des commerçants par nature au contact du public, l’effet d’entraînement pourrait se diffuser vers la clientèle. Une contamination positive d’autant plus utile que la CREA a observé depuis le début de l’année « un tassement de la fréquentation globale du réseau » qui avait connu des pics juste après l’accident du pont Mathilde et pendant la préparation des fêtes de fin d’année.

Complément d'information avec Matthieu de Montchalin, au micro de Jacques-Olivier Gasly

- Une véritable nouveauté pour les commerçants et leurs salariés


- Une réponse à une réelle attente


- L'action collective, la seule alternative pour les commerçants



Des marges de croissance pour le covoiturage

Une enquête a été réalisée en février 2012 auprès de mille salariés des artisans et commerçants de Rouen sur leurs habitudes de déplacements pour le travail. 2% pratiquent le covoiturage, 7% circulent en deux-roues, 22% sont piétons, 36% utilisent les transports en commun et 41% la voiture (total supérieur à 100%). Lors de cette enquête 17% des personnes interrogées se disaient prêtes à pratiquer le covoiturage.
  • Ordre des Experts-comptables de Normandie

Montchalain_-_PDIE_-_1.mp3

Montchalain_-_PDIE_-_2.mp3

Montchalain_-_PDIE_-_3.mp3



  • Ordre des Experts-comptables de Normandie