Des cargaisons de blés meuniers ont été importées par le port de Rouen

Le port de Rouen a reçu ces derniers jours au moins trois cargaisons de blé meunier à haute teneur en protéines pour compenser une récolte 2014 de médiocre qualité en raison d’une météo désastreuse. Ce blé provenait de Lithuanie (27.500 tonnes), du Royaume-Uni (4.000 tonnes) et de Lettonie (3.000 tonnes). Une autre cargaison en provenance du Royaume-Uni (3.000 tonnes) a été déchargée à Dunkerque.

Dans la majorité des cas, ces blés devaient être introduits dans du blé français pour augmenter son taux de protéines et le mélange redirigé vers les pays traditionnels d’importation de blé. Mais l’Algérie premier client du port de Rouen qui est numéro un en Europe pour l’exportation de céréales a aussitôt fait savoir qu’elle refuserait toute livraison de blés « d’origine mixte ». L’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a exigé de ses fournisseurs de respecter une clause des contrats qui prévoit une origine « unique » pour le blé.

En présentant début juillet la future campagne 2014-15, Manuel Gaborieau délégué commercial agro-alimentaire du port de Rouen avait souligné que le blé serait « mondialement abondant » et que la clé du succès viendrait de la « qualité ». Ces évènements montrent qu’il avait raison.
  • EMN jour Portes Ouv janv 2018
Source : ANI
AVERTISSEMENT © Toutes les informations contenues dans cette dépêche sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’Agence Normande d'Information (ANI). Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’ANI.



  • Salon franchise 2018 CCI Estuaire
  • NM - pub NDK